Tout sur fécondation in vitro

Les couples contraints de se tourner vers la médecine pour concevoir l'enfant si ardemment désiré se posent parfois une foule de questions : chances de réussite, effets secondaires et risques d'anomalies...

De plus en plus de femmes ont des enfants après un traitement de fécondation in vitro sans jamais avoir eu de relations sexuelles. Cette tendance est de plus en plus prononcée en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

L'UZ Jette a annoncé disposer d'une nouvelle technique alternative à la congélation des ovocytes pour contrer les effets de l'infertilité liée à l'âge. Elle pourrait être accessible à toutes les femmes désirant retarder une grossesse. Le débat fait rage entre partisans et détracteurs de ce procédé, aussi connu sous la dénomination "social freezing".

Le premier bébé éprouvette, Louise Brown, est né le 25 juillet 1978. Depuis, la fécondation in vitro (FIV) n'a cessé de s'améliorer et s'est imposée au fil des années comme un traitement efficace pour de nombreux couples infertiles dans le monde entier.