Tout sur FDF

Bien que non juridiquement exécutoire, le recours à une déclaration ou une communication gouvernementale suivi d'un vote de confiance constitue une coutume constitutionnelle, non seulement en cas de formation d'un nouveau gouvernement mais, en fonction de son ampleur, également en cas de modification de sa composition ou de son programme, selon une note des services juridiques de la Chambre.

Le parti fédéraliste bruxellois décroche la timbale pour une première participation au scrutin communal de 1970. Victoire retentissante au goût de cendres : coller des affiches électorales a tué un militant.

La présence francophone dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise est telle, que 62,4 % des électeurs y ayant voté en 2014 pour la Chambre l'ont fait en faveur d'une liste francophone, selon une étude du centre Vives (KUL). Cette étude est relayée mercredi dans les pages du Soir.

Depuis la rupture avec le MR, en 2011, et le changement de nom en 2016, DéFI a lentement imposé sa marque au centre du paysage politique. Et se rêve en N-VA francophone. Récit en huit temps d'une mutation en passe de réussir.

La crise intrafrancophone déclenchée par Benoît Lutgen aura mis le sud du pays et tous ses partis sens dessus dessous. La preuve, encore, avec l'éditorial d'Olivier Maingain, président de DéFI, dans la dernière livraison de Dimension, le bimestriel du parti.

Ejectable ou non de la majorité à Bruxelles, le PS a eu le temps de placer des camarades aux fonctions dirigeantes de la plupart des opérateurs publics. Une mainmise renforcée par la création d'une multitude de nouveaux organismes pararégionaux.

Olivier Maingain est de retour. Suite à la manoeuvre du président du cdH, son parti est devenu incontournable à Bruxelles. Et Maingain n'a pas l'intention de passer rapidement un nouvel accord gouvernemental. "Celui qui retire la prise doit en accepter les conséquences"

En Belgique, les grandes familles se sont ficelé un système sur mesure de financement public. Il fallait éviter que les nouveaux venus participent au partage du gâteau. Voici comment les grands partis tentent de monopoliser le marché politique. Pas toujours avec succès.