Tout sur Farc

La contestation sociale en Colombie s'inscrit dans un contexte de faillite de la réconciliation nationale espérée après l'accord de 2016 avec la rébellion. Plus de mille défenseurs des droits humains ou acteurs sociaux ont été tués depuis. "On est dans la poursuite de la guerre."

A travers les trente-deux qualifiés pour la Coupe du monde de football 2018, Le Vif/L'Express montre combien le sport roi et la politique sont intimement liés. Sixième volet : comment la Colombie a surmonté le traumatisme de la guerre civile et le drame du meurtre d'Andrés Escobar, pour retrouver l'espoir.

La voix brisée par l'émotion, le président équatorien Lenin Moreno a confirmé vendredi ce que redoutait le pays tout entier: les deux journalistes et le chauffeur du quotidien El Comercio, enlevés fin mars à la frontière avec la Colombie, ont été tués par leurs ravisseurs.

Les ex-guérilleros font leur entrée au Congrès colombien après une campagne mouvementée. Ils devraient peser politiquement bien moins qu'ils ne l'espéraient.

L'Armée de libération nationale (ELN), avec laquelle un cessez-le-feu a été annoncé lundi, est la dernière guérilla de Colombie et négocie avec le gouvernement un accord de paix pour mettre fin à plus d'une demi-siècle de confrontation armée. Explication en 5 points.

Le conflit avec la guérilla des Farc, qui a déchiré la Colombie pendant plus d'un demi-siècle est "vraiment" terminé, a proclamé mardi le président Juan Manuel Santos après la remise des dernières armes de cette puissante rébellion, qui a signé la paix et prépare désormais sa reconversion en parti politique.

Les bottes boueuses, Wilson Chilito assure que cette tragédie "était prévisible" alors qu'il aide ses proches à emballer leurs affaires pleines de vase pour abandonner un quartier de Mocoa dévasté par la coulée de boue qui a fait 254 morts en Colombie.

"Toute la vie, nous avons été accompagnés d'armes et les lâcher, cela signifie beaucoup pour nous", confie à l'AFP le commandant des Farc Solis Almeyda, alors que la principale guérilla de Colombie entame ces jours-ci son désarmement pour parvenir à la paix.

Le président colombien Juan Manuel Santos, qui a reçu le Nobel de la paix samedi à Oslo, a estimé que l'accord qui a mis fin à plus d'un demi-siècle de conflit dans son pays pouvait servir de modèle à des États en guerre comme la Syrie.