Tout sur famille royale

Pour la troisième année consécutive, la famille royale a participé ce dimanche à la journée sans voiture à Bruxelles. Le Palais royal a précisé par la voix de son porte-parole, Pierre-Emmanuel De Bauw, qu'il s'agissait d'une activité familiale et non-officielle.

La fête nationale a été un franc succès. Quelques 400 000 personnes ont pris part aux festivités du 21 juillet, a éstimé la police de Bruxelles-Ixelles. Mardi à 23 heures, ils étaient 50 000 à regarder le traditionnel feu d'artifice musical depuis la place des Palais. Plus de 100 000 étoiles ont été envoyées dans le ciel de Bruxelles depuis le jardin du Palais des Académies. Un spectacle réalisé par les Maîtres artificiers Van Cleemput.

La famille royale a coûté l'an dernier 2,2 millions d'euros à la Défense, pour les 34 militaires mis à sa disposition, rapportent mardi Het Laatste Nieuws et les journaux du groupe Sudpresse sur base de chiffres communiqués par le ministre de la Défense.

Il n'y aura pas de photos des vacances d'hiver de la famille royale cette année. La séance photos annuelle, qui aurait dû avoir lieu ce week-end en Suisse, a été annulée en raison du relèvement du niveau de la menace terroriste, rapporte l'édition dominicale de Het Nieuwsblad.

Gardes du corps. Cordons de sécurité. Portes blindées. Vitres pare-balles. Sous les lambris des palais ou sous les flashs des photographes, les têtes couronnées sont soumises depuis toujours à de rigoureuses règles pour assurer leur sécurité. Quitte à entraver leur intimité. Le dossier de Royals.

Un vol a bien eu lieu lundi dans la voiture du Premier ministre Elio Di Rupo mais les documents dérobés sont "principalement des notes personnelles et quelques documents de travail, il ne s'agit pas d'informations classées ou de secrets d'Etat, documents qui sont toujours transportés selon les règles et procédures adaptées", a précisé jeudi le porte-parole du Premier ministre.

Des hommes vêtus de noir assuraient la protection de la famille royale hier lors de la Fête nationale. Escortant la décapotable du roi Philippe, chacun d'eux tenait dans sa main un attaché-case. Qu'y avait-il dans les valises de ces hommes en noir ?

Voici, pour vous donner un avant-goût de l'intronisation du prince Philippe le 21 juillet, la bande-annonce "King Philippe I". Bande-annonce, il est vrai, officieuse. Il s'agit d'une vidéo montée par Nils Dumortier plébiscitée sur YouTube.

Alors que les huit partis associés à la réforme de l'Etat se sont mis d'accord la semaine dernière sur la réforme des dotations des membres de la famille royale, les quotidiens de Sudpresse soulignent que le Comori semble avoir oublié un détail.

En pleine polémique autour de "Question(s) royale(s)", le livre de Frédéric Deborsu (qui se vend comme des petits pains depuis sa mise en place en librairie, début de cette semaine), un vent favorable nous rapporte qu'un autre livre, venant de Flandre cette fois, évoque l'homosexualité du prince Philippe. Parution en février prochain.

Que coûte réellement la monarchie belge au contribuable ? A côté des dotations, quelles dépenses sont payées par les ministères et quels sont les privilèges fiscaux de la famille royale ? Autopsie d'un système peu transparent.

Le nom du prince Laurent ne figure pas dans le communiqué du Palais royal publié ce matin et détaillant la participation de la famille royale à la fête du 21 juillet.

La Donation royale, qui gère notamment les palais royaux, a enregistré en 2009 une perte de 1,62 million d'euros, peut-on lire vendredi dans la Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. Le budget de la Donation est principalement grevé par les travaux d'entretien et de réparation.