Tout sur Fabrice Cumps

Le bourgmestre d'Anderlecht, Fabrice Cumps (PS), ne prendra a priori aucune mesure particulière pour empêcher les rassemblements de personnes dans sa commune, considérant celui survenu samedi soir comme un cas isolé, a-t-il indiqué dimanche à l'agence Belga. "Notre situation est différente de celle d'Ixelles, où les rassemblements ont été récurrents ces derniers jours", a commenté M. Cumps.

Le bourgmestre d'Anderlecht Fabrice Cumps (PS) reconnaît que ce n'est pas toujours facile pour la police d'intervenir dans sa commune. Dans une vidéo partagée notamment par le syndicat libéral de la police, on aperçoit des policiers en intervention recevoir des coups de la part de riverains. Le bourgmestre défend la police et souligne qu'elle suit les instructions visant à combattre les délits sur le territoire anderlechtois.

Des tests d'entrée en primaire sont organisés depuis deux ans à l'Institut Marie Immaculée-Montjoie (Immi) à Anderlecht, selon une information publiée vendredi par le quotidien La Dernière Heure et confirmée par l'échevin de l'Enseignement Fabrice Cumps. La ministre de l'Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles Marie-Martine Schyns taxe ce procédé d'illégal et demande son arrêt.

Ejectable ou non de la majorité à Bruxelles, le PS a eu le temps de placer des camarades aux fonctions dirigeantes de la plupart des opérateurs publics. Une mainmise renforcée par la création d'une multitude de nouveaux organismes pararégionaux.