Tout sur Fabiola

Le couple royal et le dictateur entretenaient des liens qui dépassaient le "stade des simples convenances " pour flirter avec une intrigante " familiarité". L'historienne Anne Morelli a exhumé les preuves dans les archives espagnoles. Révélations.

La Reine Fabiola est née le 11 juin 1928. Sixième des sept enfants du comte Gonzalo Mora y Fernandez et de Blanca de Aragon y Carillo, vieille noblesse du côté maternel, très riches propriétaires de mines de charbon et grands propriétaires terriens du côté paternel.

Le député N-VA Theo Francken en a remis une couche, à la Chambre, à propos de la Villa Astrida, le lieu de villégiature de la reine Fabiola.

La fondation "Fons Pereos" de la reine Fabiola, qui a fait l'objet de nombreuses critiques, est dissoute. Ses actifs ont été transférés à une autre fondation, "Astrida", a annoncé samedi un député de la N-VA Theo Franken, une information dont on trouve effectivement confirmation officielle dans le Moniteur.

L'accord sur les dotations royales intervenu mercredi entre les huit partis qui ont négocié la réforme de l'État prévoit, et c'est un fait nouveau, que la dotation du conjoint survivant au chef de l'État soit ramenée de deux tiers à la moitié du traitement de l'héritier présomptif après dix années de veuvage, a-t-on appris à diverses sources.

Près de cinq mois après avoir annoncé renoncer à sa fondation Fons Pereos, la reine Fabiola n'a toujours pas demandé la dissolution de celle-ci, écrivent mardi les journaux du groupe SudPresse. Aucune demande en ce sens n'a en effet encore été introduite auprès du tribunal de première instance de Bruxelles.

La villa Astrida, maison de vacances du roi Baudouin et de la reine Fabiola située à Motril (Espagne), a été placée sous la propriété d'une fondation espagnole "pour faire bénéficier" les neveux de la reine Fabiola du site "sans qu'ils aient à payer des droits de succession colossaux", révèle un article du Soir Magazine à paraître jeudi. Le principe est légal.

Des représentants de tous les groupes à l'exception du CD&V ont manifesté jeudi à la Chambre leur indignation face à la fondation créée par la reine Fabiola. Dans sa réponse, le Premier ministre Elio Di Rupo a indiqué qu'il était d'avis qu'il fallait accélérer la mise en oeuvre des nouvelles règles en matière de dotations royales prévues dans l'accord institutionnel intervenu entre 8 partis avant la formation du gouvernement.

La reine Fabiola n'a jamais eu et n'a pas l'intention de mettre de l'argent de la dotation dans la Fondation, déclare-t-elle dans un communiqué de presse transmis par son avocat qui indique encore que la reine est "atteinte" par la polémique suscitée par la création de sa fondation.

La reine Fabiola a constitué sa fondation privée, "Fons Pereos", visant notamment à soutenir les neveux et nièces directs et biologique de la veuve du roi Baudouin. Cette Fondation, dont les statuts ont été publiés au Moniteur belge le 1er octobre 2012, doit permettre à la reine de régler ses problèmes de succession, rapportent les quotidiens Sudpresse ce mercredi.