Tout sur f-16

L'achat prévu par le gouvernement de 34 chasseurs-bombardiers, d'un type à choisir parmi cinq candidats américains et européens, pour un coût global estimé à près de 15 milliards d'euros (achat et utilisation sur quarante ans), permettra à la Belgique d'assurer la défense de son espace aérien et de déployer au moins six avions en opération à l'étranger, a indiqué mercredi l'officier chargé du programme, le colonel Harry Van Pee.

Des chasseurs F-16 turcs ont intercepté samedi un avion de combat russe violant l'espace aérien turc à la frontière syrienne (sud-est), le contraignant à rebrousser chemin, a annoncé lundi le ministère turc des Affaires étrangères.

Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Pieter De Crem, a brisé lundi une lance en faveur d'une accélération du programme de remplacement des avions de combat F-16, laissant poindre la préférence qu'il avait déjà exprimée en faveur du F-35 américain lorsqu'il était auparavant ministre de la Défense, mais sans impressionner son successeur, Steven Vandeput.

Le constructeur aéronautique français Dassault participera à la compétition que le gouvernement belge s'apprête à lancer pour remplacer ses F-16 vieillissants en proposant le "dernier standard à jour" de son avion de combat Rafale, le F3R, qui sera disponible à partir de 2018 et des "participations industrielles" aux entreprises belges des trois Régions, a affirmé mardi le PDG du groupe, Eric Trappier, à l'agence BELGA.

Deux chasseurs-bombardiers F-16 belges engagés dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont effectué mercredi leur première mission "de reconnaissance" au dessus de l'Irak, et plus particulièrement dans les environs de Bagdad, la capitale, mais sans faire usage de leur armement, a annoncé en soirée le ministère de la Défense.

Les six chasseurs-bombardiers F-16 que la Belgique a mis à la disposition de la coalition internationale engagée dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont rejoint samedi la Jordanie, a-t-on appris de source militaire.

Les six chasseurs-bombardiers F-16 belges appelés à intervenir en Irak contre les djihadistes de l'Etat islamique ont quitté vendredi après-midi la base aérienne de Florennes à destination de la Grèce, où ils passeront la nuit, a constaté un photographe de l'agence Belga.

Le Conseil ministériel restreint a donné mercredi son accord, à l'issue d'une procédure électronique, à l'engagement de six chasseurs-bombardiers F-16 dans la lutte contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak, a annoncé le ministre de la Défense, Pieter De Crem, devant les commissions réunies des relations extérieures de la Chambre, appelées à approuver cette décision.

Depuis le début de la semaine, la Belgique participe, avec ses six F-16 basés à Araxos, en Grèce, à l'opération menée par la coalition en Libye. Pilote de F-16, "Mickey" évoque la mission belge "Freedom Falcon" dans le ciel libyen.