Tout sur ExpAIR

Les automobilistes sont les plus exposés au polluant black carbon, une sous-catégorie des particules fines, en Région de Bruxelles-Capitale avec des niveaux environ cinq fois supérieurs à ceux calculés en air intérieur, selon les conclusions du projet ExpAIR présentées jeudi par Bruxelles Environnement. Les données récoltées pendant plusieurs années ont permis de cartographier la pollution de l'air sur les principaux axes routiers bruxellois.

Depuis 2015, Bruxelles Environnement et le Bral (Mouvement urbain pour Bruxelles) mesurent la pollution de l'air avec un appareil leur permettant de traquer le "black carbon", des particules de très petite taille émises par les processus de combustion. Le projet, intitulé ExpAir, vise à cartographier les concentrations de ces polluants dans l'ensemble de la Région.