Tout sur Examen

"J'ai l'impression d'être en blocus depuis 5 semaines à cause de la surcharge de travail", "Je vis dans un logement social extrêmement bruyant, avec un wifi très lent, ce qui m'empêche d'étudier correctement". Ce sont deux témoignages parmi les dizaines rapportés chaque jour depuis le début de la crise du coronavirus. Ils traduisent la grande détresse dans laquelle sont plongés de très nombreux étudiants, entre l'impact psychologique de l'isolement, l'incertitude pour l'avenir et l'accentuation des inégalités sociales. Et ces inquiétudes légitimes ne font que grandir à l'approche des examens de fin d'année.