Tout sur Europe

L'ONG allemande Sea Watch va reprendre ses opérations de sauvetage de migrants en Méditerranée et a pour ce faire instauré des mesures de prévention du Covid-19 sur son bateau humanitaire, a-t-elle annoncé lundi.

L'Union européenne élabore des plans pour faire face à la crise économique post-corona. Et elle ne s'y prend pas trop mal. L'historien et économiste, Adam Tooze, se dit agréablement surpris par les propositions de la présidente de la Commission Ursula von der Leyen. "Personne n'aurait osé prédire cela il y a deux mois."

Même si elle est sortie d'un groupe d'une quinzaine de pays sous procédure de non-conformité, la Belgique reste parmi les Etats examinés les moins pressés de se conformer totalement aux recommandations du GRECO, l'organe anticorruption du Conseil de l'Europe, a déploré mercredi ce dernier.

L'Espagne n'a enregistré aucun mort dû au coronavirus ces dernières 24 heures. En France, certains départements n'ont enregistré aucun cas positif. En Belgique, les chiffres sont à la baisse et même meilleurs qu'espérés. Le coronavirus pourrait-il disparaitre petit à petit des radars ?

De la réouverture du Colisée à Rome à celle des commerces à Moscou, l'Europe accélère lundi son retour vers un semblant de normalité face à la pandémie de nouveau coronavirus qui continue en revanche de faire des ravages en Amérique latine.

L'arrêt récent de la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe sur la politique monétaire européenne suscite de nombreux commentaires. De fait, ses implications sont énormes. Elles couvrent les pouvoirs de la Banque centrale européenne (BCE), mais aussi le rôle de la Cour européenne de justice (CEJ), et encore les pouvoirs du juge en matière économique. D'autres aspects, tout à fait neufs, sont toutefois moins soulignés.

Un "pilier important" de l'instrument de relance présenté mercredi par la Commission européenne, qui doit aider les 27 Etats membres à se relever de la crise du coronavirus sans que cela ne crée de déséquilibres importants entre eux, sera le nouveau programme lié à la santé, baptisé "EU4Health". Avec ses 9,4 milliards d'euros, il représente un investissement bien plus conséquent que les 413 millions initialement prévus pour un volet santé du Fonds social européen plus.