Tout sur eurodéputé

Voilà qui fait tache à la veille du scrutin européen : une eurodéputée grecque, qui ne serait autre que la vice-présidente du Parlement européen Anni Podimata (groupe socialiste), est mise en cause pour harcèlement moral envers son assistante.

Les salaires des parlementaires européens suscitent autant d'info que d'intox. Des montants "scandaleux" ont été évoqués, dépassant les 17 000 euros, charges et indemnités comprises, mais la vérité serait plus proche de 13 000 euros, montant maximal pour un député assidu.

Les eurodéputées Frédérique Ries (MR) et Michèle Rivasi (Verts français) ont appelé mercredi à "légiférer de toute urgence" face au risque "démontré" de tumeurs lié à l'utilisation excessive d'un téléphone portable. Elles avaient organisé au Parlement européen une conférence de presse conjointe, en présence d'Innocente Marcolini, un Italien dont l'invalidité a été reconnue par la justice de son pays.

Dans sa déclaration d'intérêts financiers, à laquelle tous les eurodéputés sont soumis, Jean-Luc Dehaene ne fait pas mention de ses bonus AB InBev (3 millions d'euros). Il aurait dû le faire. Cela inquiète les associations concernées par l'influence des lobbies. Elles ont adressé un courrier à Martin Schulz, le président du Parlement européen, pour lui faire part de ce conflit d'intérêts.