Tout sur États

Rudy Aernoudt, ancien enfant terrible de la politique belge, désormais chief economist à la Commission européenne, publie un livre prônant une thérapie de choc pour soigner le pays après la crise du coronavirus. Une approche très libérale.

La Commission européenne a recommandé mercredi aux États membres d'accroître la couverture vaccinale de la grippe saisonnière pour réduire la pression sur les systèmes de soins de santé, parmi diverses mesures de coordination des Vingt-sept en vue d'une éventuelle deuxième vague de la pandémie de Covid-19.

À l'aube de la Fête nationale du 4 juillet, les contaminations battent des records aux États-Unis. Une quinzaine d'États imposent de nouvelles mesures pour lutter contre l'épidémie avant un long week-end férié censé être festif. De son côté, Trump admet finalement que porter un masque est une bonne idée. Le point sur la situation outre-Atlantique où l'épidémie est loin d'être terminée.

Ces derniers mois, les bilans chiffrés du coronavirus ont monopolisé les unes de la presse quotidienne. Mais derrière ces chiffres, aussi parlants soient-ils, il y a des femmes et des hommes, avec leur histoire propre. Nous sommes conscients et nous n'oublierons jamais la peur, l'anxiété, la douleur et la tristesse éprouvées par les citoyens européens. La crise du coronavirus n'a épargné personne.

Alors que Donald Trump agit comme si la crise était terminée, l'épidémie de coronavirus reprend de l'ampleur outre-Atlantique. Les experts du gouvernement estiment que 20 millions d'Américains pourraient avoir contracté le virus, soit dix fois plus que les chiffres officiels.

Alors que les États-Unis comptent plus de 330.000 cas de Covid-19 confirmés, les Américains s'apprêtent à vivre une semaine terrible en termes de victimes. Pourtant, aucune mesure fédérale de lutte contre le coronavirus n'a été mise en place par le président Donald Trump.

La pandémie qui s'est abattue sur le monde a tous les symptômes d'une "perfect storm", ce qui en français désigne les cataclysmes naturels ou non suffisamment importants pour ébranler l'ensemble de notre société : une tempête parfaite qui ébranle la vie politique, économique, sociale, culturelle, et la santé. Pourtant, nous ne pouvons pas dire que rien ne se profilait d'aussi tragique

La Commission européenne suit de près les lois sur l'état d'urgence adoptées dans tous les États membres pour répondre à la crise du coronavirus, a affirmé le commissaire à la Justice Didier Reynders, alors que des eurodéputés dénonçaient des mesures en Hongrie mais aussi dans d'autres États membres, dont la Belgique.

En ce 22 mars, nous commémorons un événement tristement historique qui a sans conteste marqué un tournant pour notre pays et particulièrement pour les personnes qui l'ont vécu de près.