Tout sur Eric Zemmour

L'éviction d'Emmanuelle Praet cache un important problème de pluralisme dans la presse belge francophone. Un prêt-à-penser progressiste orwellien y règne, rarement perturbé par quelques intellectuels de droite qui se comptent sur les doigts d'une main.

En réaction au lancement de plusieurs campagnes de dénonciation de harcelement sur les réseaux sociaux ("#BalanceTonPorc", notamment) suite à l'affaire Wenstein, le polémiste français Eric Zemmour a jugé ces pratiques comme étant de la "délation", et les a comparées à la dénonciation des juifs pendant la guerre.

Officiellement invitées par Le Figaro pour écouter Eric Zemmour à l'occasion de la sortie de son dernier livre, Un quinquennat pour rien, c'est pourtant avec son précédent ouvrage sous le bras, Le Suicide français, que plus de 900 personnes se pressent sous les portiques de sécurité ultrarenforcée de la salle Gaveau, à Paris.

"L'Université trop libre de Bruxelles" titrait en octobre 2013 le journal Le Monde. Ce sentiment de "trop" illustre bien la polémique autour de la lettre ouverte du nouveau Recteur de l'ULB, Yvon Englert.

Le patron de la maison d'édition Albin Michel, Francis Esménard, contre-attaque. Il répond aux controverses entourant la publication du dernier livre du polémiste de droite.

Le courant néo-réactionnaire ultra-conservateur aurait-il gagné la bataille dans les médias et dans l'intelligentsia ? C'est la thèse de plus en plus répandue dans le camp adverse.

Son Suicide français a connu un succès historique. Ses conférences affichent complet. Nouvelle idole d'un certain peuple de droite, courtisé bien au-delà du FN, le journaliste pamphlétaire a créé un personnage politique qui lui échappe en partie.

Dans un communiqué, le Cercle de Wallonie vient d'annoncer qu'Eric Zemmour ne viendra pas à la conférence prévue ce 13 janvier. Celui-ci serait en effet interdit de conférences ou de manifestations publiques.

Invité à prendre la parole mardi devant le Cercle de Lorraine à l'occasion d'un déjeuner littéraire, le journaliste et chroniqueur français Eric Zemmour a déploré l'impossibilité de mener sereinement un débat actuellement. "Vous avez été contaminés par les moeurs barbares", a-t-il lancé à l'auditoire en référence à la polémique née depuis l'annonce de sa venue en Belgique.

La librairie Filigranes a décidé vendredi d'annuler la séance de dédicaces du journaliste politique français Eric Zemmour, qui devait se tenir le 6 janvier prochain à Bruxelles, a indiqué Alexis Chaperon, administrateur de Filigranes, confirmant une information de Télé-Bruxelles.

La Ligue des droits de l'homme (LDH) s'est dit réticente à une interdiction a priori de la prise de parole du journaliste français Eric Zemmour lors de sa venue en Belgique début janvier, a-t-elle indiqué mardi à l'agence Belga, et ce afin de préserver le droit à la liberté d'expression tout en veillant à ne pas franchir la "ligne rouge" de l'incitation à la haine et à la discrimination.

Naguère, Bernard-Henri Lévy, l'intellectuel de plateau télé préféré des Français, auteur de La Barbarie à visage humain (1977) ou de Ce grand cadavre à la renverse (2007), diffusait sa vision du monde dans les chaumières câblées.

Le débarquement d'Eric Zemmour de RTL, accusé de tenir des propos racistes et machistes, "constituerait "une grave atteinte au pluralisme des opinions dans les médias", estime la présidente du Front national.