Tout sur Eric Van Rompuy

La menace d'un Grexit fait sortir le président CD&V de la commission parlementaire des Finances de ses gonds et de son élémentaire devoir de réserve. Sa charge contre l'opposition PS et Ecolo, coupable à ses yeux de soutenir la cause grecque, était parfaitement déplacée. Le bouillant Eric Van Rompuy assume son dérapage.

Le député Eric Van Rompuy (CD&V) a une nouvelle fois épinglé le président de la N-VA, Bart De Wever, en lui reprochant de ne se soucier que de lui-même et de sa position de force en Flandre et à Anvers. Il a aussi regretté l'occasion manquée par le Premier ministre de répliquer à l'homme fort des nationalistes flamands.

Le Premier ministre Charles Michel doit démontrer au cours des prochains mois "qu'il est capable de diriger ce pays et cette coalition d'une main ferme, avec du respect pour l'ensemble des partenaires, car dans le cas contraire, son faible leadership deviendra un lourd handicap pour le pays", a affirmé le député fédéral CD&V Eric Van Rompuy, dimanche sur son site web.

Le député flamand Eric Van Rompuy subira lundi une opération à coeur ouvert à l'hôpital du Gasthuisberg à Louvain, annonce l'homme politique âgé de 63 ans sur son site internet. Il aura besoin de deux mois de convalescence après l'opération. Le député ayant la plus grande ancienneté au parlement flamand veut être remis d'ici septembre pour la nouvelle session parlementaire.

Le député flamand et échevin de Zaventem, Eric Van Rompuy (CD&V), s'en prend vivement, dans une interview à Paris-Match, à la N-VA et son président Bart De Wever, accusé de "démagogie" après le dernier discours royal et d'"hypocrisie" dans son refus de plaider ouvertement pour la fin du pays, alors qu'il "fait tout pour le miner".

Dans une interview au Vif/L'Express de cette semaine, le député député-échevin (CD&V) de Zaventem est épouvanté par l'aveuglement francophone devant la menace N-VA dont il ne voit pas la fin d'ici 2014. Et il se dit ulcéré par l'immobilisme socialiste persistant. Florilège.

Budget fédéral 2013 sur le gril, Di Rupo Ier sur les charbons ardents. Le député régional CD&V Eric Van Rompuy finit par entendre des voix et avoir des visions. L'ex- puissant leader de la FGTB, feu Georges Debunne, alias "Monsieur Niet" des années 1970, réincarné en Laurette Onkelinx arc-boutée sur la défense de l'index. Chaud !

Le député flamand Eric Van Rompuy s'en prend au président de la N-VA Bart De Wever qu'il accuse de vouloir mettre à mal la prospérité en Belgique. "Le Flamand doit savoir quelles sont ses ambitions. La N-VA a pour objectif d'atteindre la majorité absolue en 2014 afin d'emporter la ministre-présidence. Tout indique que la N-VA veut prendre le pouvoir afin de démanteler l'Etat belge", a indiqué mercredi Eric Van Rompuy dans le Tijd, des propos qu'il a partiellement répétés sur La Première (RTBF).

Le député flamand Eric Van Rompuy (CD&V) s'est dit "dégoûté" par le "cinéma" auquel se livrent selon lui la N-VA et le sp.a, et a vivement attaqué Bart De Wever, dont l'attitude mêle selon lui "arrogance et prétention".

"Mon parti a pris un risque énorme en acceptant de négocier mais il ne pouvait pas faire autrement", dit le député flamand CD&V Eric Van Rompuy dans un entretien accordé à Knack. "Il n'y a plus qu'une solution pour nous: nous devons engranger des résultats".