Tout sur Erevan

Le Sommet de la Francophonie qui s'est tenu jeudi et vendredi à Erevan, en Arménie, a été l'occasion pour le Premier ministre belge de multiplier les rencontres bilatérales, avec les nombreux chefs d'Etat présents pour l'occasion. "C'est important pour rendre l'espace francophone réel", a souligné Charles Michel, peu après la désignation de la Rwandaise Louise Mushikiwabo au poste de secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Quatre colombes s'envolent dans le ciel gris d'Erevan, la capitale arménienne, sous le regard de Gayané qui pleure à chaudes larmes. "Je suis tellement heureuse", sanglote-t-elle. Son héros Nikol Pachinian, figure de la fronde arménienne, vient d'être élu Premier ministre par le Parlement.

L'Arménie est plongée depuis trois semaines dans une crise politique sans précédent, qui a mené le 23 avril à la démission de Serge Sarkissian, tout juste élu Premier ministre après avoir été président pendant dix ans de ce petit pays du Caucase du sud. La contestation en images.

Alors qu'un million et demi d'Arméniens vivant sous l'Empire ottoman ont perdu la vie entre 1915 et 1923 dans ce qui sera qualifié de premier génocide du xxe siècle, une poignée de Turcs, simples bergers ou fonctionnaires se sont opposés aux ordres de déportation des populations arméniennes, le payant parfois de leur vie. Leur héroïsme n'a jamais été raconté, ni leur mémoire, honorée.