Tout sur épidémie

L'épidémie d'Ebola est terminée au Liberia, où 42 jours se sont écoulés sans nouveaux cas signalés, a annoncé samedi à Monrovia un responsable de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) lors d'une cérémonie officielle en présence de la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf.

Plus de 26.000 personnes ont été contaminées par le virus Ebola depuis le début de l'épidémie et 10.823 d'entre elles sont mortes, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mercredi.

"Entre le 9 et le 15 février 2015, environ 950 personnes sur 100.000 habitants ont consulté leur médecin généraliste pour un syndrome grippal", signale mercredi l'Institut Scientifique de Santé Publique (ISP) dans un communiqué, qui annonce les "premiers signes de stabilisation". "Le pic épidémique a probablement été atteint", ajoute l'ISP.

Le nombre de consultations pour un état grippal a encore augmenté la semaine dernière. Entre le 2 et le 8 février, 964 personnes sur 100 000 habitants ont consulté leur médecin pour un syndrome grippal, selon l'Institut scientifique de santé publique dans son rapport hebdomadaire.

Quelque 1.200 cas de coqueluche ont été répertoriés en Belgique entre janvier et octobre. Le professeur Denis Piérard, de l'UZ Brussel, évoque lundi dans De Morgen une épidémie.

La Banque mondiale, l'ONU et l'OMS ont appelé vendredi à fixer un objectif de "zéro cas" d'Ebola, seul moyen de mettre un terme à l'épidémie qui montre "d'inquiétants" signes de progression au Mali.

En Afrique de l'Ouest, le nombre de victimes du virus Ebola ne cesse d'augmenter. Aux États-Unis et en Europe, où les premiers cas de contagion ont fait leur apparition, la peur se répand plus vite que le virus.

Une équipe de chercheurs de l'université du Wisconsin est parvenue à reconstituer un virus similaire à 97 % à celui de la grippe espagnole de 1918, responsable de 50 millions de morts à la fin de la Première Guerre mondiale. Trois questions à Thomas Michiels, professeur en virologie au sein de la faculté de médecine de l'UCL, sur ces manipulations controversées.

Une épidémie meurtrière de rougeole a déjà tué, depuis le début de l'année, au moins 112 personnes, la majorité âgées de moins de 10 ans, et en a contaminé des milliers d'autres, a annoncé le ministère de la Santé vendredi dans un communiqué.

Le nombre de cas de grippe rapportés par les médecins traitants a baissé ces deux dernières semaines. L'épidémie est donc en recul dans toutes les catégories d'âge, a fait savoir mercredi l'Institut scientifique de santé publique (ISP).

Une épidémie de grippe H1N1 sévit aux Etats-Unis depuis novembre. Désormais, plusieurs dizaines de morts sont à déplorer, suite à des complications respiratoires. Le virus pourrait s'attaquer à l'Europe, y compris la Belgique, surtout si les températures diminuent. Faut-il s'inquiéter ?