Tout sur epargne

Voilà qui tombe mal : alors que les Belges commencent à peine à prendre davantage de risques pour placer leur argent, le contexte n'a jamais été aussi troublé. En 2016, il faudra composer avec l'incertitude et la volatilité. Voici les dix tendances entre lesquelles les épargnants vont naviguer. A vue.

Trois Belges sur 10 n'ont pas d'épargne, ressort-il d'une enquête menée par ING, via internet, auprès de 1.002 personnes en Belgique.Un autre tiers des sondés ont vu leurs économies fondre l'an dernier tandis que 43% déclarent ne pas disposer d'assez de fonds en cas d'imprévu.

Le montant sur les comptes épargnes des Belges atteint un record historique de 250 milliards d'euros. Cependant, comme les livrets d'épargne ne rapportent presque plus rien, il faut partir à la recherche d'alternatives. Que rapportent-elles et quels risques y sont liés ? Nos confrères du Knack ont posé trois questions au journaliste financier Ewald Pironet.

La crise économique s'empire et pourrait encore durer des années. Il n'y a pas d'amélioration en vue. Le nombre de chômeurs continue d'augmenter et plus d'un quart des Belges n'ont plus d'épargne.

Les Belges ont une réputation de gros épargnants mais 28% d'entre eux affirment ne pas avoir d'épargne, selon une étude d'ING, menée dans 14 pays européens auprès de 14.013 personnes, dont 1.000 Belges, et relayée mercredi par l'Echo.

Vingt-trois pour cent des Belges ne parviennent pas à épargner pour leurs enfants, ressort-il lundi d'un sondage des caisse d'allocations familiales Partena et HDP. Elles estiment qu'une allocation familiale qui tiendrait mieux compte de l'âge ou du niveau d'étude de l'enfant pourrait résoudre le problème.

Crise après crise, les épargnants se posent des questions sur la protection de leur bas de laine. Comment garantir une sécurité optimale dans ce domaine ?

Compte tenu du taux d'inflation actuellement élevé, de la flambée des prix de l'énergie et de la faiblesse des taux d'intérêt, votre argent vaut de moins en moins. Quelques conseils concrets pour augmenter votre pouvoir d'achat.

Le Belge, qui est déjà l'un des plus gros épargnants d'Europe, souhaite encore plus épargner en 2012, selon un sondage d'ING mené par le bureau d'enquête TNS Nipo auprès de 1.000 Belges.

Alors que les fonds d'épargne-pension belges n'ont gagné ces dix dernières années qu'à peine 3% en moyenne par an, le fisc belge continue à se baser sur un rendement annuel fictif de 4,75%.

Environ 2,7 millions de personnes en Belgique épargnent pour leur pension et cela se fait de plus en plus souvent via une assurance-épargne, qui offre plus de sécurité que le fonds d'épargne-pension.

Le montant moyen de la pension ne suffit pas à couvrir les frais liés à la maison de repos. Il faut donc épargner durant plusieurs années pour pouvoir couvrir ces frais, selon une enquête du Centre de Recherche et d'Information des Organisations de Consommateurs (CRIOC).