Tout sur Enseignement supérieur

La volonté de la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) d'imposer aux étudiants de réussir leur première année dans l'enseignement supérieur en deux ans maximum suscite l'étonnement, voire l'agacement, au sein de ses partenaires de majorité socialiste et écologiste.

Au total, 454 candidats ont réussi l'examen d'entrée en médecine et dentisterie de septembre, annonce vendredi l'Académie de Recherche et d'Enseignement Supérieur (Ares). Ils s'ajoutent aux 684 déjà proclamés en juillet, soit, pour cette année, un total de 1.138 lauréats.

A l'occasion de la Journée de lutte contre la pauvreté, le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt (PS) a annoncé mardi le financement d'une étude scientifique pour mesurer le phénomène au sein de la population estudiantine francophone.