Tout sur Enseignement supérieur

La reprise dans l'enseignement supérieur sera possible à 100% de la capacité d'accueil des établissements et des salles de cours, a confirmé mercredi Valérie Glatigny, ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une réunion s'est tenue en visioconférence avec les acteurs du secteur (établissements, étudiants, syndicats, etc.) et des experts sanitaires pour détailler les modalités d'application pour la rentrée académique 2021/2022.

Malgré une année académique 2019-2020 marquée par la crise sanitaire et une organisation des cours à distance une partie de l'année, les statistiques de réussite issues de l'enseignement supérieur non universitaire montrent une augmentation significative des réussites complètes, annonce mercredi l'Académie de Recherche d'Enseignement Supérieur (Ares) dans un communiqué.

La volonté de la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) d'imposer aux étudiants de réussir leur première année dans l'enseignement supérieur en deux ans maximum suscite l'étonnement, voire l'agacement, au sein de ses partenaires de majorité socialiste et écologiste.

Au total, 454 candidats ont réussi l'examen d'entrée en médecine et dentisterie de septembre, annonce vendredi l'Académie de Recherche et d'Enseignement Supérieur (Ares). Ils s'ajoutent aux 684 déjà proclamés en juillet, soit, pour cette année, un total de 1.138 lauréats.