Tout sur Enfants

Bernard De Vos réclame une décision rapide sur le rapatriement des enfants belges de Syrie

Le délégué général aux droits de l'enfant, Bernard De Vos, a appelé mardi le Premier ministre Charles Michel et les informateurs royaux en vue de la constitution d'une majorité fédérale à prendre rapidement la décision de rapatrier tous les enfants belges nés de djihadistes partis combattre dans les rangs de l'Etat islamique (EI) et retenus en Syrie, principalement ceux séjournant dans des conditions "horribles" dans le camp de déplacés d'Al-Hol, dans le nord-est du pays.

Ce sont avant tout des enfants

Baghouz, le dernier bastion de l'organisation État islamique vient de tomber. Des milliers de personnes ont été déplacées vers le camp. Parmi elles, des milliers d'enfants étrangers. Chaque jour sur place est un jour perdu de leur enfance.

Quel avenir pour les enfants de Daesh ?

En janvier 2016, l'UNICEF estimait à plus de 3,5 millions les enfants pris dans les conséquences de la guerre en Syrie[1]. Dans les conflits armés du monde entier, 250 000 enfants sont recensés, dont 40% de filles [2]. En outre, il a été estimé que 31 000 femmes vivant sur le territoire de Daesh étaient enceintes en 2016 [3].