Tout sur Enfants

Si la question des camps et stages d'été a reçue une réponse vendredi dans la soirée, celle des stages sportifs en attend toujours une. Elle sera apportée au plus tard le 3 juin, date annoncée du prochain Conseil national de Sécurité.

La Ligue des Familles dénonce la situation de confusion dans laquelle sont plongés les parents à la suite d'annonces sur l'organisation de stages estivaux notamment. La Ligue craint que les parents ne restent dans ce contexte nébuleux trop longtemps, le prochain Conseil national de sécurité n'étant programmé que le 3 juin.

La pandémie de COVID-19 relève d'une situation d'urgence sanitaire publique - mais elle est bien plus que cela. Si les enfants ne peuvent pas continuer d'apprendre, la situation d'urgence sanitaire risque de se transformer en crise de l'éducation. Pour l'UNICEF, il est essentiel de tirer des leçons des crises précédentes pour garantir le droit à l'éducation de tous les enfants et minimiser les dégâts à court et à long terme.

" Lorsqu'il est question d'éducation, les parents d'aujourd'hui ont plus facilement tendance à douter d'eux-mêmes. Pourtant, il ne faut pas chercher bien loin la sagesse en la matière, ni posséder des connaissances ou des talents hors du commun pour être un bon parent ", affirme Lieve Swinnen, spécialiste en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent.

Parents débordés par le travail et l'encadrement des enfants, tensions familiales, climat stressant : les spécialistes redoutent une explosion des cas de burnout parental suite au confinement. Voici 12 solutions concrètes pour le prévenir.

Avec le coronavirus, il y a autant de situations qu'il y a de familles, mais de nombreuses familles ont aujourd'hui en commun d'avoir la tête sous l'eau et de ne plus en sortir entre travail et enfants.

Epidémie oblige, les audiences de justice sont renvoyées après le 19 avril. Particulièrement compliqué pour les dossiers en droit familial. Surtout, comment vont circuler les enfants du divorce entre leurs parents en cas de confinement, attendu ces prochaines heures ou jours ? Des avocates nous livrent leurs inquiétudes et celles de leurs client(e)s.

Le nombre de mineurs suivis, en 2018, par un juge de la jeunesse en Communauté française. Sur ce total, 1 550 s'étaient rendus coupables de faits délictueux, tandis que 21 367 étaient considérés comme " mineurs en danger ".

Trente ans depuis l'adoption le 20 novembre 1989 de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) à l'unanimité des membres de l'Assemblée générale des Nations Unies. À ce jour, il s'agit du traité international contraignant le plus largement ratifié au monde. Seuls les États-Unis n'en sont pas parties. Cette convention internationale reconnaît les enfants comme pleins sujets de droit.

La question du rapatriement des enfants belges, de leurs mères et des djihadistes belges emprisonnés dans les camps en Syrie et en Irak, a été remise au-devant de l'actualité ces dernières semaines, bien que bousculée par l'envahissement de la zone frontière de Syrie par les forces armées turques.

Le délégué général aux droits de l'enfant, Bernard De Vos, a appelé mardi le Premier ministre Charles Michel et les informateurs royaux en vue de la constitution d'une majorité fédérale à prendre rapidement la décision de rapatrier tous les enfants belges nés de djihadistes partis combattre dans les rangs de l'Etat islamique (EI) et retenus en Syrie, principalement ceux séjournant dans des conditions "horribles" dans le camp de déplacés d'Al-Hol, dans le nord-est du pays.