Tout sur Energie et ressources

La Belgique passera à l'heure d'été dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 mars. Ainsi, à deux heures du matin dimanche, il sera en réalité trois heures. En d'autres termes, nous perdrons une heure de sommeil, mais la luminosité perdurera le soir.

Engie Electrabel compte arrêter tous les investissements liés à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires. Comment interpréter cette annonce et quel avenir pour l'approvisionnement énergétique en Belgique ? Entretien avec Jan Vande Putte, responsable campagnes nucléaire et énergie chez Greenpeace.

Omniprésent dans les médias et sur les réseaux sociaux, ce professeur de l'ULiège spécialisé dans les réseaux électriques donne son avis sur tout. Au point d'agacer les académiques, les industriels et le milieu politique. "Je dépoussière le genre", dit-il. Enquête sur un expert controversé.

L'après Covid ne peut pas ressembler à l'avant Covid. Là-dessus, nous sommes (quasiment) tous d'accord. Notre modèle de société a montré ses limites. Cette crise a mis en lumière la fragilité de notre système économique, notre dépendance par rapport au marché globalisé, l'absurdité d'une consommation low cost. En à peine deux mois, l'édifice a vacillé.

" Interdire le diesel et l'essence sans avoir d'infrastructures d'électromobilité est une politique destructrice pour le secteur et toute l'économie ", assure Luc Bontemps, patron de la Febiac, la fédération belge de l'automobile.

Il est parfois difficile de ramener un débat sensible sur les rails du raisonnable... Comme un refrain automnal porté par les premiers frimas, la question des risques de black-out électrique réapparaît avec son cortège d'interrogations sur la prolongation de la durée de vie de nos centrales nucléaires, sur leur importance pour assurer notre indépendance énergétique et, in fine, sur le confort des ménages belges.

Quand on aborde les solutions pour réduire drastiquement les émissions nocives, tout le monde pense spontanément à la voiture électrique ou à l'hydrogène. Des solutions qui coûtent cher aux producteurs et aux consommateurs. Rouler au gaz naturel (CNG) représente une troisième solution permettant de réduire les émissions de manière spectaculaire. Le gaz est aussi beaucoup plus économique que le gazole ou l'essence. Depuis 2014, le nombre d'utilisateurs de CNG en Belgique est passé de 650 à 18.000.

Si les pouvoirs publics locaux explorent des modes alternatifs de chauffage, c'est pour des raisons économiques comme pour s'engager dans la lutte contre les changements climatiques. Les bâtiments jouent un rôle important dans ce domaine, mais le chauffage ne représente qu'un des leviers sur lesquels agir.

Déchets, égouts, pellets, fumier, géothermie... Certaines communes n'ont pas attendu les impératifs environnementaux pour privilégier les combustibles et modes de chauffage alternatifs. La Belgique compte des pionnières aux quatre coins du pays alors que beaucoup étudient des solutions innovantes.

Vous avez équipé votre maison de LED, isolé vos murs, vous pensiez être économe avec votre consommation électrique ? Pourtant, certains appareils utilisés au quotidien sont beaucoup plus énergivores qu'il n'y paraît. Tour d'horizon.