Tout sur emploi

Les entreprises belges offraient, au deuxième trimestre 2018, 145.760 emplois vacants contre 140.690 au premier trimestre 2018, selon de nouveaux chiffres publiés jeudi par Statbel.

Outre une série de professions techniques, le marché du travail en Flandre est confronté à un manque d'infirmiers et infirmières, ressort-il de la nouvelle liste des métiers en pénurie diffusée mardi par le service flamand de l'emploi VDAB.

Le ministère de la Défense ouvrira l'an prochain 35% de places supplémentaires et recrutera 1.570 nouveaux militaires en 2018 en dépit de la réduction prévue des effectifs d'ici 2030.

"Ne vous laissez pas embobiner par l'argumentaire" selon lequel une banque comme ING licencie à cause de la numérisation de l'économie, a mis en garde lundi le ministre-président wallon Paul Magnette à son arrivée dans l'auditorium principal de l'université catholique de Louvain (UCL), où il donnait une leçon inaugurale aux étudiants de sciences politiques.

Le président du MR, Olivier Chastel, n'a pas exclu jeudi une forme de réquisition du terrain occupé par Caterpillar à Gosselies. Il estime que toutes les voies de droit doivent être étudiées pour ne pas permettre à la société américaine de vendre celui-ci au prix fort pour financer un plan social.

"Le drame de Caterpillar ne doit absolument pas être utilisé pour intensifier encore davantage la concurrence fiscale, écrit Peter Mertens, le président du PTB. C'est presque pavlovien : à chaque fois, le gouvernement profite du moindre drame économique pour relancer la concurrence fiscale. Au lieu de laisser partir tout cet argent, nous avons besoin du mouvement inverse : des investissements."

Le président du MR Olivier Chastel et le Premier ministre Charles Michel se sont réjouis mercredi dans des communiqués distincts des "excellents chiffres" révélés par l'Institut des comptes nationaux (ICN) selon lesquels 65.000 emplois ont été créés en Belgique depuis octobre 2014, moment qui coïncide avec l'installation du gouvernement Michel. Ces chiffres tombent alors que le pays est la proie d'une agitation sociale visant les réformes gouvernementales.

Le tribunal du Travail de Gand a condamné un employeur parce qu'il n'a pas rencontré un candidat à un emploi de 59 ans, et ce uniquement pour des raisons liées à son âge. L'information est rapportée par Unia, le Centre pour l'Égalité des Chances interfédéral qui s'est rendu au tribunal après l'échec de plusieurs tentatives de conciliation.

Le Réseau européen contre le racisme ENAR (European Network Against Racism) a publié jeudi un rapport intitulé "Femmes oubliées" sur l'impact de l'islamophobie sur les femmes musulmanes dans huit pays: la Belgique, le Danemark, la France, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Suède et le Royaume-Uni.

À l'époque, les bulletins scolaires de l'école primaire se composaient de deux rubriques. Une première partie sanctionnait le "comportement", c'est-à-dire l'ordre, l'assiduité et la politesse. La deuxième partie concernait la lecture, l'écriture, le calcul, etc. Les parents toléraient un 8 ou même un 7 sur 10 pour les cours, tant qu'on était au-dessus de la moyenne de la classe, mais pour la rubrique comportement seul un 10 était accepté, même quand on avait un 9, on était puni.

Le Mipim, salon cannois des professionnels de l'immobilier, est décidément propice aux grandes annonces. Une entreprise luxembourgeoise (United by SARL) y a dévoilé son intention de bâtir en bordure du circuit de Spa-Francorchamps un vaste pôle touristique.

L'année dernière, 23 500 emplois supplémentaires non dépendants de subsides de l'État ont été créés. Cela signifie qu'il s'agit essentiellement de jobs du secteur privé qui ne concernent ni l'état, ni les soins de santé, ni le secteur à profit social, ni les titres-services.

Les services publics fédéraux ne parviennent pas à tenir leurs engagements en matière de recrutements de jeunes travailleurs, ressort-il d'un rapport d'évaluation du Conseil national du travail (CNT) que le sénateur Lode Vereeck a pu consulter, rapportent Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen jeudi.

"Il est urgent de briser un certain nombre de tabous" déclare le professeur de l'Université d'Anvers et le spécialiste du marché du travail Ive Marx. "Notre marché du travail n'est pas fait pour donner un emploi à beaucoup de réfugiés" estime-t-il. Entretien.

Le projecteur de l'austérité est une fois de plus dirigé vers le bas. Tout en haut de l'échelle sociale, les millions d'euros restent bien à l'abri, dans l'ombre. En bas, on accroît par contre la pression pour renvoyer au travail les gens en incapacité de longue durée. " Beaucoup d'histoires à dormir debout ", répond la ministre De Block. " Non ", écrit Peter Mertens, en donnant la parole à plusieurs témoins.