Tout sur Emmanuel André

Au Royaume-Uni, le groupe d'experts qui conseille le gouvernement sur la gestion de la pandémie de Covid, a réalisé une étude comparative sur l'efficacité et l'utilité de la stratégie de test et de traçage. Relayée par le microbiologiste Emmanuel André (KuLeuven), celle-ci révèle que le soutien donné aux personnes en quarantaine a un impact majeur sur la pandémie.

La Belgique aurait-elle pu éviter une reprise des contaminations et des hospitalisations avec des mesures plus drastiques ? Si le virologue Marc Van Ranst préconise un renforcement des mesures, voire un lockdown total, d'autres estiment que cette situation était inévitable. Selon Emmanuel André, médecin microbiologiste de la KULeuven, une "approche trop sectorisée ne suffit pas" pour aplanir cette courbe ascendante.

Comment lutter contre l'épidémie? Les mesures barrières, le testing, le tracing et la quarantaine, évidemment. Mais il existe d'autres armes moins connues du grand public: le séquençage du génome du virus et son analyse. Une discipline très pointue qui porte le nom de phylodynamique.

Dans une interview, l'ancienne ministre de la Santé Maggie De Block critique la surcommunication des experts durant la crise du Covid. Des propos qui ont notamment fait réagir Marc Van Ranst et Emmanuel André.

La réouverture des commerces est sur la table du Comité de concertation qui aura lieu vendredi. Cette possibilité d'ouverture est-elle un grand risque d'un point de vue épidémiologique ? Quelles perspectives cela donne-t-il pour les fêtes de fin d'année ? Nous avons interrogé Emmanuel André, microbiologiste à l'UZ Leuven.

Emmanuel André, premier porte-parole interfédéral Covid-19, a longuement répondu aux questions des députés ce vendredi à la Chambre. Il y a notamment déploré le manque de leadership et critiqué la structure institutionnelle de la Belgique.

Les différents gouvernements du Royaume se réunissent ce vendredi en Comité de concertation . Pour faire face à la seconde vague, ce comité a instauré un reconfinement. Existe-t-il encore d'autres moyens d'endiguer l'épidémie?

Un reconfinement sera "très difficilement incontournable si on veut éviter une situation de saturation hospitalière à la Bergame", du nom de cette ville italienne de Lombardie où les hôpitaux avaient dû poser, au printemps dernier, des choix sur quelles personnes atteintes du coronavirus soigner. C'est ce qu'a affirmé jeudi soir Marius Gilbert, l'épidémiologiste à l'Université libre de Bruxelles, dans le journal télévisé de la RTBF. "On ne peut pas y échapper si on ne veut pas arriver à cette extrémité-là", prévient-il.