Tout sur Emilie Saey

La ligne "Écoute Violences Conjugales" a été confrontée, pendant la première vague de l'épidémie de coronavirus, à une très forte hausse des appels, indique à Belga Jean-Louis Simoens, coordinateur et responsable de la ligne d'écoute. Si depuis, le nombre d'appels a baissé - même s'il reste deux fois supérieur à la période pré-coronavirus- la détresse n'a pas disparu.