Tout sur Elysée

Tous les regards se tournent vers lui mais il ne parlera pas avant la semaine prochaine : Emmanuel Macron a choisi de rester silencieux et quasiment invisible toute la semaine, cherchant à l'Elysée une sortie à une crise qui menace la suite de son quinquennat.

Face à la fronde des "gilets jaunes", l'exécutif assure vouloir garder le cap de la transition écologique. Mais avec un "pacte social" d'accompagnement dont certaines mesures seront détaillées lundi en Conseil des ministres, et qu'Emmanuel Macron doit expliquer mardi.

Le monde politique français, bruissant de rumeurs, est resté toute la journée de mardi dans l'attente du remaniement lancé il y a une semaine par le départ du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. En début de soirée, l'Elysée a précisé que ce mouvement n'occasionnerait pas la démission du gouvernement.

Le porte-parole de l'Elysée, Bruno Roger-Petit, quitte son poste un an après sa nomination, d'après "Challenges", le journal où il travaillait auparavant comme éditorialiste. "BRP", de son surnom, avait essuyé de vives critiques pour sa gestion de l'affaire Benalla cet été.