Tout sur Elio Di Rupo

Le président du MR, qui est aussi l'homme tweetant plus vite que son ombre, tape sur le système de ses rivaux. Et s'en félicite. On temporise pourtant, à l'heure où les rapports de force fédéraux se reconstruisent.

Vous n'êtes pas vraiment sûr.e d'avoir bien compris cette histoire des deux proches pour faire du sport et des quatre à s'baraque, mais ce Conseil National de Sécurité vous a mis.e de fort bonne humeur. Vous êtes à deux doigts de prendre un bain pour fêter ça. Ah zut, impossible, ça fait 5 jours que vos rideaux trempent dedans. Tant pis.

"La loyauté fédérale fonctionne même si, bien entendu, le Conseil national de Sécurité (CNS) - dont une nouvelle réunion est prévue mercredi - n'est pas un salon de thé où l'on discute à 16h00. Il y existe des confrontations d'idées, ce qui est normal dans un État de droit", a affirmé le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, en commission spéciale covid-19 du parlement régional.

Le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, a évoqué mercredi matin la prochaine réouverture des écoles, alors qu'un Conseil national de sécurité doit se réunir dans l'après-midi et discuter entre autres de cet élément.

Ce n'est qu'un au revoir. Les élus du peuple belge, flamand, wallon, bruxellois, germanophone, ont pris pour nombre d'entre eux physiquement congé de leurs hémicycles respectifs, dispersés sous la menace d'un virus à ce stade plus fort que tout. Avant de tirer provisoirement les rideaux, les dernières séances ont eu lieu en petit comité. Le temps des pensées émues pour les victimes et les plus exposés à l'épidémie, des hommages appuyés pour celles et ceux qui se dévouent au chevet des malades, et des bonnes résolutions quand reviendront les temps meilleurs.

Le Conseil national de sécurité, réuni cet après-midi, a décidé d'une prolongation jusqu'au 19 avril et d'un contrôle renforcé des mesures, avec sanctions à la clé. Le confinement pourrait encore être prolongé jusqu'au 3 mai après évaluation.

"Je sens une confusion dans la population et nous devons clarifier les choses", a déclaré mardi le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, à son arrivée à une réunion du Conseil national de sécurité dédiée au nouveau coronavirus. "Il faut faire en sorte que la population soit parfaitement informée" de l'épidémie de Covid-19.