Tout sur élève

Seuls 4% des garçons et 6% des filles de 15 ans scolarisés en Belgique francophone déclarent aimer beaucoup l'école. A 11 ans, cette proportion atteint encore en moyenne 45% pour les filles et 37% pour les garçons.

Qu'attend-on pour sauver l'école ? Au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles comme dans le privé, des projets innovants et concrets ouvrent la voie. L'enquête du Vif/L'Express.

Des congés de carnaval et de Toussaint de deux semaines au lieu d'une seule et des journées plus longues avec plus de temps de repos: voilà les aménagements que propose en substance l'Union francophone des associations de parents de l'Enseignement catholique (UFAPEC).

Portant sur 65 pays, l'étude Pisa, classement de référence, place la Communauté française dans la petite moyenne, sauf en sciences (c'est son point faible). Pour rappel, tous les trois ans, Pisa évalue les compétences des élèves de 15 ans dans trois disciplines : lecture, maths et sciences.

On dénombre chaque année en moyenne 15 pc d'élèves qui redoublent dans le secondaire, un chiffre en augmentation de 1,7 pc sur ces cinq dernières années, selon des chiffres sur l'échec par bassin scolaire, réclamés par dix députés Ecolo et publiés vendredi dans les journaux de L'Avenir.

Le cabinet de la ministre de l'Enseignement obligatoire, Marie-Dominique Simonet (cdH), joint mercredi par l'Agence BELGA, a réagi aux accusations d'Infor Jeunes Bruxelles, selon lesquelles certaines écoles usent de contrats de comportement qui auraient pour but réel de faciliter l'exclusion d'élèves indésirables, et de profiter dans certains cas de subsides indus.

Les élèves francophones belges âgés de 15 ans se situent dans la moyenne internationale, en matière de capacité à utiliser leur écran d'ordinateur, révèle une étude de l'OCDE réalisée en marge de l'étude PISA 2009 sur le niveau de l'enseignement dans le monde. Les jeunes élèves du nord du pays décrochent la 4e place derrière la Corée, la Nouvelle Zélande et l'Australie.

Aussi attendue que redoutée, la plus grande enquête internationale a rendu son verdict : notre école progresse en lecture, mais cale en maths et en sciences. Dix leçons du classement Pisa 2009.

Un jeune Belge sur cinq (21,6%) seulement déclare aimer l'école, selon les chiffres de l'enquête sur le "bien-être des enfants" menée en 2009 par l'Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) auprès de trois tranches d'âge (11, 13 et 15 ans), rapportent lundi les journaux du groupe Sud Presse. Ils sont 12,2% à se plaindre de faire l'objet de brimades à l'école.

A l'origine de la vie, le soleil est notre bonne étoile ! Bénéfique pour la plupart des êtres vivants, la lumière confirme ses vertus pour l'homme. Selon une récente étude, la luminosité agirait positivement sur la concentration des écoliers.