Tout sur élections2010

Le président du PS se frotte au néerlandais en vue d'une éventuelle entrée au 16 rue de La Loi. Le Premier ministrable a boudé l'exercice en tant que député fédéral : Di Rupo n'a juré d'observer la Constitution qu'en français. 29 élus francophones sur 62 ont fait mieux en y ajoutant le néerlandais et/ou l'allemand.

Doublement meurtris par les scrutins de 2009 et de 2010, les libéraux francophones ne parviennent plus à souffrir en silence. Vives tensions, noms d'oiseaux, disputes pour des places devenues chères. Le déballage en cours trahit des failles plus profondes. Qui font que la planète bleue ne tourne plus rond.

"Le gouvernement ne sera pas composé du seul binôme PS/N-VA. Tous les partis qui le composeront auront une égale importance et un compromis pour la formation du gouvernement devra être conclu avec tous les partis qui le composent", a expliqué Elio Di Rupo aux journalistes.

Triompher n'est pas tout, il reste surtout à confirmer. Bart De Wever, "messie" de la N-VA et homme fort de la Flandre, découvre la grande solitude du vainqueur au lendemain de la bataille. Des vaincus flamands à relever, des troupes à discipliner, des francophones à amadouer.

Prévue de longue date pour procéder à la désignation des sénateurs de communauté, la réunion de ce mercredi du groupe MR du Parlement de la Communauté française risque d'être agitée. L'annonce dès mardi par la présidente du groupe, Françoise Bertieaux de la désignation de Jacques Brotchi, Richard Miller et Christine Defraigne a provoqué un malaise et une polémique qui ne seront pas faciles à surmonter.

Avant de se rendre au Parlement de la Communauté française, qui les occupe une semaine sur deux, les députés wallons vont devoir, mercredi prochain, faire un crochet par Namur, où une séance spéciale du Parlement wallon a été convoquée avec pour seul point à l'ordre du jour "l'élection d'un membre du Gouvernement wallon en remplacement d'un membre démissionnaire".

Sauf accident de parcours, la voie vers le 16, rue de la Loi paraît tracée pour Elio Di Rupo. L'instinct de survie du futur Premier ministre francophone commandera d'embarquer le puissant patron de la N-VA au sein de son équipe.

Le Congrès Confédéral remplacerait la Chambre et le Sénat et serait composé pour deux tiers d'élus des parlements des entités fédérées et pour un tiers d'élus issus d'une circonscription fédérale. C'est ce que propose le ministre d'Etat Mark Eyskens (CD&V), pour réformer nos institutions tout en réglant BHV.

Ecolo et Groen! iront ensemble au gouvernement ou resteront ensemble dans l'opposition au niveau fédéral, a dit jeudi Wouter Van Besien, président de Groen!, après sa rencontre avec l'informateur Bart De Wever. Jean-Michel Javaux, co-président d'Ecolo, a été moins radical que son collègue, "C'est trop tôt", a-t-il affirmé.

Ministre de la Justice et ancien président du parti, Stefaan De Clerck annonce la couleur du CD&V issu de la déroute électorale : elle se teintera du noir et jaune qui fait le triomphe de la N-VA, l'allié retrouvé...

Non, les Flamands ne sont pas responsables de la crise. Wallons et Bruxellois ne doivent pas unir leurs destins. Philippe Destatte, le directeur de l'Institut Jules Destrée, s'inscrit à rebours du discours dominant.

Marianne Thyssen a confirmé mercredi avoir démissionné de sa fonction de présidente du CD&V. Le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme regrette cette démission, mais accepte la décision.

Il n'est pas question de transférer des compétences aux entités fédérées sans leur accorder des moyens supplémentaires ou l'autonomie fiscale, a fait savoir mardi le ministre-président flamand, Kris Peeters (CD&V), à l'informateur Bart De Wever. "Pour la Flandre aussi, ce n'est pas tenable", a-t-il précisé.

Livré à lui-même, le nord du pays ne se tirerait pas à si bon compte d'une scission de la Belgique. Après avoir payé le prix d'un coûteux divorce, la Flandre devra s'assumer et se faire accepter. Ce ne sera pas gagné.

Après avoir reçu une nouvelle fois Elio Di Rupo et Bart De Wever, le Palais royal a annoncé que ce dernier avait reçu et accepté une mission d'information afin de préparer le terrain pour constituer un nouveau gouvernement.