Tout sur Egbert Lachaert

Les parlementaires de l'Open Vld devront mériter leur place sur les listes électorales. Le président du parti libéral flamand, Egbert Lachaert, a mis en place un système d'évaluation à cet effet. S'ils ne se distinguent pas suffisamment, les députés devront céder leur place à de nouveaux talents sur les listes pour les élections de 2024, rapportent samedi Het Nieuwsblad et Gazet van Antwerpen.

La gestion de la pandémie nous a montré que les partenaires de la coalition Vivaldi ne manquent pas de s'étriper quant à la manière de l'aborder. Outre l'aveu du non-respect de la bulle par Jean-Marc Nollet, le co-président d'Ecolo, on assiste à ce que certains observateurs appellent la " participopposition " du MR : un pied dedans, un pied dehors.

Entre la liste d'attente QVax saturée, les catégories qui réclament une vaccination prioritaire et la demande du ministre Frank Vandenbroucke pour accorder des "privilèges" aux vaccinés, on assiste à un mauvais film.

Le président de l'Open Vld Egbert Lachaert s'interroge sur l'intérêt du couvre-feu dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Il souhaiterait que cet élément soit discuté dans les prochaines semaines au niveau politique et avec des experts, a-t-il indiqué jeudi via Twitter.

Le MR a organisé dimanche matin une séance de voeux virtuelle, lors de laquelle le président du parti Georges-Louis Bouchez a entre autres souhaité une année sans "complaisance" envers le PTB et a également mis l'accent sur Bruxelles, où les libéraux francophones sont dans l'opposition.

S'il y a bien une phrase de l'accord Vivaldi entourée d'un voile de mystère, c'est celle indiquant que " le gouvernement demandera une contribution équitable aux individus qui ont la plus grande capacité contributive, dans le respect de l'entrepreneuriat ". Car à écouter l'une ou l'autre des quatre saisons, on a affaire à une taxe sérieusement différente.

Le président du MR Georges-Louis Bouchez a exprimé son accord avec la proposition mise sur la table par les préformateurs Egbert Lachaert et Conner Rousseau. Le duo et le turbulent président des libéraux francophones seraient notamment parvenus à l'apaisement sur le volet socio-économique. Voici ce que l'on sait de cet accord.

Les préformateurs Egbert Lachaert (Open Vld) et Conner Rousseau (sp.a) ont achevé leurs entretiens bilatéraux mardi avec le président du PS, Paul Magnette, suivi du président du CD&V, Joachim Coens. Ils reprendront mercredi avec les écologistes avant de rencontrer le président du MR, Georges-Louis Bouchez. Ils se rendront ensuite au Palais pour faire rapport au Roi de leur mission