Tout sur Edouard Philippe

Tous les regards se tournent vers lui mais il ne parlera pas avant la semaine prochaine : Emmanuel Macron a choisi de rester silencieux et quasiment invisible toute la semaine, cherchant à l'Elysée une sortie à une crise qui menace la suite de son quinquennat.

Vont-ils paralyser la France ? Les "gilets jaunes" appellent samedi à bloquer routes et points stratégiques à travers le pays lors d'une "mobilisation générale" citoyenne contre la hausse des prix des carburants, qui inquiète le gouvernement.

Deux jours après des perquisitions houleuses visant La France insoumise, son leader Jean-Luc Mélenchon doit être entendu jeudi par les policiers en charge des enquêtes sur ses comptes de campagne présidentielle et sur les assistants d'eurodéputés de son parti.

Le monde politique français, bruissant de rumeurs, est resté toute la journée de mardi dans l'attente du remaniement lancé il y a une semaine par le départ du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. En début de soirée, l'Elysée a précisé que ce mouvement n'occasionnerait pas la démission du gouvernement.

En pleine crise gouvernementale après avoir été contraint d'accepter la démission de son ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le président français Emmanuel Macron réunit mercredi son Conseil des ministres, sans avoir trouvé de successeur à ce poste stratégique.

La cote de popularité du président français Emmanuel Macron a reculé d'un point en juillet, à 39% de satisfaits, un plus bas depuis son accession à l'Elysée. Le sondage Ifop suggère que l'opinion publique n'a pas été indifférente aux remous liés à l'affaire Benalla.