Tout sur édito

Vladimir Poutine a la mauvaise foi et l'aplomb des potentats. Malgré l'évidence (images satellite, prisonniers de guerre, mères russes éplorées...), le maître du Kremlin persiste à nier la présence de ses soldats dans l'est de l'Ukraine. Il avait opposé pareil démenti à l'accusation, en mars dernier, d'immixtion en Crimée ukrainienne avant de reconnaître... en avril le rôle des troupes russes dans le rattachement de la péninsule à la fédération.