Tout sur Eddy Merckx

Sale année pour les mythes sportifs. Plusieurs d'entre eux, dans plusieurs disciplines, prennent la poudre d'escampette. D'autres, par leur décès, entrent dans le grand Gotha du sport.

On a toujours besoin d'un plus grand que soi. Parce qu'il faut lever la tête pour le scruter. Et qu'alors on voit plus haut. Plus loin. Et que, si on y prête attention, comme lorsqu'on respire très profondément, comme lorsqu'on veut s'imprégner d'un moment, d'un silence, d'un parfum, d'une lumière, on ressent quelque chose qui ressemble à de l'élévation.

Eddy Merckx a reçu une ovation du public jeudi en début de soirée sur le podium de la Grand-Place de Bruxelles, à l'issue de la présentation des équipes du Tour de France. Celle-ci a attiré 75.000 spectateurs dans le centre de Bruxelles, tout autour du parcours, selon un comptage officiel communiqué jeudi en fin d'après-midi sur Twitter par la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles. La "plus belle place du monde" était comble, avec plusieurs milliers de personnes rassemblées pour l'occasion.

A quel sport vouent-ils une véritable passion ? Pourquoi ? Depuis quand ? Et avec quel impact sur leur vie privée comme professionnelle ? Cette semaine : le caricaturiste Pierre Kroll raconte son admiration pour les "forçats de la route", évoque sa pratique du vélo et sa conquête du mont Ventoux. Avant de sprinter vers son nouvel hobby, la plongée sous-marine. Un fil rouge : le retour à ses jeunes années.

Selon les dernières données récoltées, New York City a rejeté 54 millions de tonnes de dioxyde de carbone dans l'atmosphère en 2010. Ce nombre n'a guère de signification pour la plupart des gens parce que peu d'entre nous ont une idée de l'échelle de la pollution atmosphérique. Le Carbon Visuals and the Environmental Defense Fund a voulu rendre ces émissions un peu plus réelles.