Tout sur E42

La quatrième chambre correctionnelle de la cour d'appel du Hainaut a rendu son arrêt, jeudi, dans la cadre de l'affaire Mawda. Le policier, auteur du tir mortel, est condamné à une peine de dix mois de prison, avec sursis, et à une amende de 400 euros. La culpabilité est confirmée mais la peine est réduite d'un an à dix mois de prison avec sursis.

Le procès des trois hommes impliqués dans la mort de la petite Mawda, une fillette kurde de deux ans, atteinte par une balle lors d'une course-poursuite sur une autoroute, s'ouvre ce lundi matin à 09h00 à Mons. C'est un dossier emblématique de la "criminalisation" des migrants dénoncée par les ONG.

La signalisation de 13 chantiers reste en place sur les autoroutes et principales nationales wallonnes cet hiver, indiquent mercredi la Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures (Sofico) et le cabinet du ministre des Travaux publics, Carlo Di Antonio.

Les auteurs de la course-poursuite et de la fusillade qui a ont lieu durant la nuit de samedi à dimanche à Tiège ne sont pas connus mais sont activement recherchés par les forces de police, a indiqué en matinée Gilles de Villers de Grandchamps, procureur de division de Verviers. Les policiers qui ont été blessés sont quant à eux hors de danger.

Deux policiers de la zone Vesdre ont été blessés par balle durant la nuit de samedi à dimanche alors qu'ils avaient pris en chasse un véhicule au départ de Dison, ont confirmé plusieurs sources. Les faits se sont produits au niveau du rond-point de Tiège, à Jalhay (province de Liège)

Un problème de communication entre unités de la police fédérale pendant la course-poursuite pourrait être à l'origine de la mort de la petite Mawda, une fillette kurde de deux ans qui a perdu la vie le 17 mai dernier lors d'une course-poursuite entre une camionnette transportant des migrants et la police sur l'autoroute E42, a affirmé la RTBF, citant notamment une source policière et l'avocat du policier auteur du tir.

La police française savait que la camionnette à bord de laquelle la jeune Mawda a perdu la vie était impliquée dans un trafic d'êtres humains, et avait placé un traceur GPS sur le véhicule, écrivent mardi Het Nieuwsblad et Sudpresse. La patrouille belge qui a coursé la fourgonnette remplie de migrants, sur la E42 près de Mons, n'était pas au courant.

Mawda, la fillette de deux ans tuée par balle lors d'une course-poursuite avec la police sur l'autoroute E42, sera inhumée mercredi au cimetière d'Evere, a indiqué lundi l'avocate Mieke Van den Broeck, qui représente les parents de la petite. Les funérailles se tiendront à 14h00. Un cortège funèbre sera auparavant organisé, au départ du centre d'accueil "La Porte d'Ulysse" à Haren.

Bruxelles Les parents de la petite Mawda ont introduit une demande de régularisation en Belgique, afin de pouvoir y résider de manière permanente pour motif humanitaire, a indiqué dimanche le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken.

"Le policier qui a tiré est défait et abattu, il n'a jamais voulu, ni imaginé cela", a déclaré mardi le procureur général de Mons Ignacio De la Serna, au sujet du décès de Mawda, la petite fille kurde tuée d'un coup de feu jeudi dernier lors d'une course poursuite entre la police et une camionnette transportant des migrants, sur la E42 vers Maisières.

Le chantier de travaux de réhabilitation du revêtement de l'E42/A15 à la Louvière est terminé. La circulation a été rétablie sur une bande samedi matin. Les deux bandes seront libérées samedi après-midi, soit un jour et demi avant le délai prévu. L'axe était fermé depuis le 31 mars.

La SOFICO, bras financier de la Région wallonne pour les grands travaux d'infrastructure, a adopté un plan à plus de 150 millions d'euros pour racler et poser du revêtement sur 370 kilomètres de voiries dégradées au sud du pays, a annoncé vendredi le ministre des Travaux publics, Maxime Prévot.

Le front neigeux qui a touché notre pays la nuit de jeudi à vendredi a provoqué des perturbations au niveau des transports. De nouvelles précipitations hivernales sont attendues dans l'après-midi.