Tout sur Dublin

Depuis 2015, le nombre d'arrestations administratives de migrants a fortement augmenté. Une hausse qui témoigne notamment des opérations policières contre la migration de transit. Un rapport de Myria, le centre fédéral migrations, consacré à la politique belge en matière de retour, détention et éloignement des étrangers, invite à s'interroger sur l'efficacité de ces arrestations.

Le président irlandais Michael Higgins a annoncé mardi avoir promulgué la loi constitutionnelle légalisant l'avortement en Irlande, à la suite d'un référendum historique en mai abrogeant l'interdiction constitutionnelle de l'IVG dans ce pays catholique.

Le torchon brûle entre l'Union européenne et l'Italie, qui se reprochent mutuellement un manque de solidarité sur l'accueil des migrants, une situation qui vient de culminer avec les menaces de Rome sur sa participation au financement de l'UE.

L'Office des étrangers a enregistré 2.117 demandes d'asile en juillet, un chiffre interpellant puisque c'est la première fois depuis janvier 2016 que le seuil des 2.000 est dépassé, rapportent mardi Sudpresse, De Morgen et Het Laatste Nieuws. "Cette augmentation est un peu relative à ce stade. Il faudra voir si la tendance à la hausse se confirme ou s'il s'agit d'un épiphénomène", réagit Benoît De Boeck, expert politique au Ciré (Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers), contacté par Belga.

"Plateformes de débarquement" de migrants, "centres contrôlés", renforcement des frontières extérieures: voici les principaux points de l'accord trouvé vendredi au petit matin entre les dirigeants des pays de l'UE sur les migrations, après une nuit de tractations tendues.

Un tweet choc en faveur du retour de la Russie, vite recadré par ses homologues européens, une franche complicité avec Trump et le souci de gérer la crise migratoire: le nouveau président du conseil italien Giuseppe Conte a fait au G7 ses premiers pas prudents à l'international.

La réforme du règlement de Dublin, qui détermine l'État membre responsable d'une demande d'asile dans l'UE, est "morte", a estimé mardi le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA), après un échange avec ses homologues européens à Luxembourg.