Tout sur Doel 4

Le réacteur nucléaire de Doel 4, à l'arrêt depuis vendredi, ne sera pas remis en route ce dimanche comme prévu initialement. La durée des travaux de maintenance a été réévaluée à la hausse. Le réacteur devrait redémarrer le 31 décembre, a précisé à Belga la porte-parole d'Engie Electrabel, Anne-Sophie Hugé.

Le réacteur nucléaire Doel 4 sera à nouveau couplé au réseau électrique dès ce jeudi soir, avec deux jours d'avance sur le planning, indique jeudi Engie Electrabel, qui exploite la centrale. L'unité, d'une capacité de 1.000 MW, devrait atteindre sa pleine puissance d'ici le week-end.

L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) donne son feu vert au redémarrage de Tihange 1, annonce l'institution sur son site internet. Le réacteur nucléaire est à l'arrêt depuis le 13 octobre pour maintenance.

Engie Electrabel a découvert un vice de construction au sein du réacteur nucléaire Tihange 3, à l'arrêt depuis le 30 mars, révèle jeudi Le Soir. Des anomalies au niveau des armatures du béton armé, présentes depuis la construction du bâtiment, auraient ainsi été mises au jour. Ce qui pourrait potentiellement mettre à mal la résistance de la structure.

Le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Doel s'est mis à l'arrêt automatiquement peu avant 4h du matin dimanche, peut-on lire sur le site internet "Transparency" du groupe Engie.

L'enquête sur le sabotage qui a eu lieu à la centrale nucléaire de Doel 4 s'oriente vers une piste terroriste, a indiqué dimanche le directeur de l'Organisme pour la Coordination de l'Analyse de la Menace (OCAM), André Vandoren, sur le plateau de Controverse (RTL-TVi).

Trois agents de sécurité de Securitas, travaillant dans la centrale nucléaire de Doel 4, ont été suspendus vendredi dans le cadre de l'enquête sur le sabotage à l'origine de l'arrêt du réacteur depuis le début du mois d'août, indique lundi la chaîne flamande VTM dans son journal télévisé.

Le réacteur Doel 4, mis à l'arrêt le 5 août dernier après une perte d'huile de la turbine à vapeur dans la partie non-nucléaire de la centrale, pourrait être techniquement opérationnel dès la fin novembre, avant l'hiver donc, indiquent vendredi des sources internes à la centrale dans Gazet van Antwerpen et Het Nieuwsblad.

Le réacteur nucléaire 4 de la centrale de Doel sera arrêté à partir du 19 juillet et durant environ 4 semaines pour permettre une intervention technique sur le rotor, une partie de l'alternateur qui tourne pour produire de l'électricité, a annoncé l'exploitant de la centrale GDF Suez Electrabel.