Tout sur Doel

Engie Electrabel a annoncé arrêter ses investissements liés à la prolongation du nucléaire. Même si l'arrêt était déjà acté pour au moins 5 des 7 réacteurs et que la loi de sortie de 2003 n'a finalement été que re-confirmée par le nouveau gouvernement Vivaldi, je comprends parfaitement l'inquiétude suscitée quant à l'impact sur l'emploi et l'avenir.

La direction d'Engie Electrabel a rencontré mardi après-midi les représentants du personnel pour annoncer son intention d'arrêter tous les investissements liées à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, a indiqué Franco Vincent, délégué syndical Gazelco (CGSP/FGTB), confirmant l'information publiée plus tôt par nos confrères du magazine Trends.

Neuf incidents nucléaires ont eu lieu en Belgique en 2017, ressort-il mardi des statistiques de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). Il s'agit d'une baisse significative par rapport à l'année précédente. Cependant, un incident qui n'était pas du niveau le plus faible selon l'échelle internationale INES s'est produit pour la première fois depuis 2015.

Le réacteur numéro 3 de la centrale nucléaire de Doel sera à l'arrêt tout l'hiver, annonce Engie jeudi. Sa révision, qui devait prendre fin en décembre, est prolongée jusqu'au mois d'avril, indique l'énergéticien.

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) estime plus prudent de ne pas fermer les centrales nucléaires pour 2025. L'administrateur-délégué Pieter Timmermans recommande d'en conserver deux, dans un entretien accordé mercredi à La Libre, L'Echo, De Tijd et De Standaard. "Fermer toutes les centrales en 2025, c'est prendre un très très grand risque", met-il en garde.

Une commission nucléaire belgo-allemande s'est réunie pour la première fois mercredi à Bonn, en Allemagne. L'objectif de ce colloque de deux jours est de discuter de la sécurité des centrales nucléaires belges de Doel et Tihange, à la suite de craintes formulées par la population allemande à ce sujet.

Le groupe Engie Electrabel a assuré mardi au parlement de sa volonté de restaurer la confiance avec la population inquiète de l'évolution de la culture de la sûreté nucléaire, égratignée dans plusieurs courriers émanant de l'agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

Les prix de l'électricité sur le marché de gros connaîtront ce lundi entre 18 et 19 heures un pic plutôt exceptionnel, dépassant les 600 euros/MWh, a indiqué le gestionnaire de l'électricité haute tension, Elia. Ce dernier assure toutefois qu'il n'y a pas de risque de black-out.

Vingt centrales nucléaires dans un rayon de 100 kilomètres : la Belgique vit sur une chaîne de volcans atomiques. Le jour où l'un d'eux s'éveillera, une évacuation bâclée pourrait virer à la cohue générale.