Tout sur Doel 1

Le réacteur nucléaire Doel 1 a été relancé lundi soir, après plus de dix mois de mise à l'arrêt, a confirmé l'exploitant du site, Engie Electrabel. Il s'agit d'une phase test, l'objectif étant de revenir à pleine capacité dans les prochains jours. Désormais, six des sept centrales belges produisent de l'électricité.

Le retour progressif des unités nucléaires sur le réseau se poursuit, indique mardi Engie Electrabel. Les travaux sur Doel 1 prendront plus de temps que prévu. Ils devraient porter l'indisponibilité de la centrale du 10 décembre 2018 au 31 janvier 2019. A l'inverse, Tihange 3 pourrait revenir plus rapidement que prévu si la méthodologie d'action proposée par Electrabel est acceptée par l'AFCN. Tihange 1 a redémarré le 12 novembre en avance sur le planning initial.

L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) donne son feu vert au redémarrage de Tihange 1, annonce l'institution sur son site internet. Le réacteur nucléaire est à l'arrêt depuis le 13 octobre pour maintenance.

Une fuite a été détectée dans la partie nucléaire de Doel 1, à l'arrêt depuis le début de la semaine pour une maintenance au niveau du circuit de refroidissement. C'est au cours de ces travaux que la fuite a été découverte, a confirmé Engie Electrabel à la télévision locale TV Oost, ce qui suscite l'inquiétude dans les rangs des partis d'opposition.