Tout sur Dmitri Peskov

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a écarté dimanche l'éventualité d'une guerre avec l'Ukraine, inquiète depuis plusieurs jours d'un renforcement des troupes russes à ses frontières.

Les manifestations quotidiennes du peuple birman ainsi que les critiques internationales et sanctions occidentales n'ont pour l'instant pas réussi à infléchir la junte militaire. Depuis le coup d'État du 1er février qui a renversé le pouvoir de la cheffe du gouvernement civil Aung San Suu Kyi, plus de 500 civils ont été tués par les forces de sécurité. Le bilan "est probablement beaucoup plus élevé " indique l'Association d'assistance aux prisonniers politiques, car des centaines de personnes, arrêtées ces deux derniers mois, sont portées disparues.

Le président russe Vladimir Poutine se livre jeudi à un face-à-face annuel avec la presse, très attendu dans un contexte de tensions renouvelées avec l'Occident autour des intentions américaines de se retirer d'un traité nucléaire stratégique et d'une confrontation maritime entre Moscou et Kiev.

La rencontre entre les présidents russe Vladimir Poutine et américain Donald Trump aura lieu lors du G20 à Buenos Aires comme prévu malgré les menaces du président américain d'annuler cette entrevue, a indiqué jeudi le Kremlin.

La candidature d'un général russe pour présider Interpol provoquait une levée de boucliers à la veille de l'élection du nouveau patron de l'organe de coopération policière et une des plus grandes organisations internationales de la planète. Ce n'est cependant pas la première nomination controversée. Le point.

Les enquêteurs russes cherchent à déterminer la cause du crash, près de Moscou, d'un avion de ligne qui a coûté la vie à ses 71 occupants, examinant toutes les hypothèses --conditions climatiques, facteur humain ou problème technique--, mais sans mentionner la piste terroriste.

L'opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, ne pourra pas être candidat aux prochaines présidentielles russes. Malgré quelques faibles protestations aussi bien en Russie qu'à l'international, cela ne fait que confirmer le boulevard pour Poutine qui brigue un quatrième mandat.