Tout sur Dirk De Wachter

Un jour, il faudra payer la facture du coronavirus. Et si on taille encore dans la sécurité sociale, les plus vulnérables seront les premières victimes", met en garde le psychiatre Dirk De Wachter dans le journal De Zondag.

Si ce coronavirus nous met clairement à l'épreuve, il nous offre aussi des opportunités nouvelles... Avec un peu de chance, ce minuscule ennemi pourrait même nous enseigner ce qui compte, comme la créativité, le lien social ou la proximité de ceux que nous aimons.

Écouter lire une oeuvre littéraire en petit groupe et, si le coeur vous en dit, partager avec les autres ce qu'elle éveille en vous : d'après Winny Ang, psychiatre et accompagnatrice de lecture passionnée, c'est une expérience qui peut tisser des liens, délivrer, inspirer et même guérir.

"Être heureux", c'est ce que nous voulons tous pour 2017 et cela n'a pas échappé au monde scientifique. Aussi un nombre élevé d'études psychologiques sont-elles consacrées à certaines activités capables de booster humeur et sentiment de bonheur. Et que révèlent-elles ? Que ce sont surtout les petites choses qui sont importantes.

C'est ce que déclare le psychiatre flamand Dirk De Wachter. Et pour illustrer son propos, il ne brandit pas seulement le dictionnaire de psychiatrie, le fameux DSM, mais aussi des tableaux, des romans, des sculptures, exposés le temps d'un été au musée Dr. Guislain à Gand.