Tout sur Dimitri Temmerman

Début septembre, le nombre de voyageurs dans les trains de la SNCB et dans les métros de la STIB à Bruxelles était au plus haut depuis le début de la crise du coronavirus il y a environ un an et demi, selon les informations obtenues par Belga mardi.

Le retour en train des touristes d'un jour se passe bien, a fait savoir la SNCB samedi soir. Comme en matinée, la compagnie ferroviaire a déployé trois trains supplémentaires, prêts à gérer l'afflux de touristes qui avaient décidé de profiter du beau temps

La SNCB, via son porte-parole Dimitri Temmerman, a tenu à réagir vendredi à l'article paru en matinée dans les pages du journal L'Avenir, au sujet de la ponctualité de ses trains pour l'année 2018 en cours. Tout en refusant de donner des détails sur le document dans lequel la rédaction affirme avoir lu que l'opérateur du rail se donnait pour "ambition d'atteindre une ponctualité finale située autour de 88,0%", soit moins que son objectif initial de 89%, la SNCB évoque une information "totalement incorrecte".

Le service minimum, qui est appliqué pour la première fois lors de la grève menée sur le rail depuis jeudi soir par la CGSP, est assuré, a fait savoir vendredi matin le porte-parole de la SNCB, Dimitri Temmerman. Il est toutefois recommandé aux navetteurs de consulter les horaires régulièrement.

Un conducteur de train a ralenti délibérément son train pour protester contre son trop long préavis. Il vient de remettre sa démission pour aller vers le privé, mais ne sera libre que d'ici un an. Il estime que c'est beaucoup trop long.