Tout sur Dimitri Fourny

La ministre wallonne des Pouvoirs locaux, Valérie De Bue (MR) qui exerce la tutelle sur Nethys, propriétaire des Editions de l'Avenir, et à qui l'Association des journalistes professionnels (AJP) a demandé, à ce titre, de "geler" la restructuration en cours au sein du journal, va "instruire" le dossier, a-t-elle assuré mercredi en séance plénière du Parlement de Wallonie où elle était interrogée sur le sujet par les députés Dimitri Fourny (cdH) et Pierre-Yves Dermagne (PS).

Il y a un an, le 3 juillet 2017, la présidente de la Commission Publifin, Olga Zrihen (PS), présentait son rapport final à la presse. Au bout de plus de 5 mois de travaux assidus et d'auditions parfois édifiantes, la Commission d'enquête parlementaire, née des révélations sur l'intercommunale liégeoise éponyme, accouchait d'un texte de consensus - qui a depuis fait long feu - et surtout de plusieurs dizaines de recommandations portant sur la bonne gouvernance. Douze mois plus tard, celles-ci ont-elles été mises en oeuvre?

Le Parlement wallon a approuvé, mercredi soir, la proposition de résolution PS-Ecolo, soutenue par le cdH, invitant le gouvernement fédéral à retirer le projet de loi qui autorise les visites domiciliaires. Le MR, lui, s'est abstenu, à l'exception de la Liégeoise Christine Defraigne.

Le ministre-président wallon, Willy Borsus, a exprimé mercredi son opposition à une taxe kilométrique sur les voitures. "Je ne veux pas d'une taxe kilométrique. Les automobilistes contribuent déjà assez lourdement. Notre travail consiste plutôt, de manière générale, à baisser la pression fiscale sur les Wallonnes et les Wallons, à l'instar de notre réforme fiscale", a-t-il déclaré sur Twitter.

Le conseil d'administration du groupe Publifin se réunira vendredi à 15h00, en urgence, pour tenter d'établir les responsabilités dans la "falsification" du rapport envoyé cette semaine au gouvernement et au parlement wallons, a-t-on appris auprès du groupe cdH du parlement wallon.

Face à l'inertie liégeoise, Dimitri Fourny, chef de groupe CDH, préconise de reprendre le contrôle de Publifin via le parlement wallon. Explications.

Le retrait par Nethys de son action en justice contre cinq députés wallons de la commission d'enquête Publifin montre que "le groupe Publifin/Nethys a compris que les commissaires n'avaient pas de volonté de nuire", a réagi lundi soir la députée Olga Zrihen (PS), qui a présidé les travaux de la commission.

Le nouveau ministre-président wallon n'a pas de doute sur les résultats de la politique que mènera son gouvernement. "Les résultats économiques doivent être, j'ose même dire seront au rendez-vous", a-t-il assuré dans sa déclaration de politique régionale devant le parlement wallon.

Nethys, la société opérationnelle du groupe Publifin, a décidé d'assigner devant le tribunal civil de Namur cinq des députés les plus en vue de la commission d'enquête du parlement wallon, leur reprochant d'avoir enfreint les droits de la défense, révèle mercredi Sudpresse.

La démission de Stéphane Moreau du PS, deux jours avant son exclusion supposée, ne change rien à la nécessité qu'il quitte aussi Nethys, ont indiqué mercredi les députés wallons Dimitri Fourny (cdH) et Stéphane Hazée (Ecolo), dont les partis sont dans l'opposition à la province de Liège, principale associée de Publifin.