Tout sur Didier Reynders

Reynders redemande à la Chine de remettre des passeports à la famille ouïghoure

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a remis à son homologue chinois une lettre demandant que soient remis des passeports aux membres de la famille d'Ablimit Tursun, réfugié issu de la minorité ouïghoure, en vue d'un regroupement familial en Belgique, a-t-il indiqué jeudi au terme de la mission économique belge en Chine.

Yacht royal, "gratuit" pour l'Etat

Vlaams Belang et N-VA traquent les coûts pour le Trésor du yacht royal Alpa IV (photo), d'une valeur estimée à 4,6 millions d'euros par le député Steven Creyelman (VB).

Des F-16 belges peut-être de retour au Moyen-Orient en 2020

La Belgique pourrait à nouveau participer l'an prochain, avec des avions de combat F-16, aux opérations militaires de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), a indiqué jeudi le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders, depuis Washington.

Reynders jure n'être pour rien dans le crash du F-16

Ce n'est pas qu'on soupçonne Didier Reynders (MR) de tout. On dira simplement qu'on le suspecte souvent. Alors cette fois, le futur commissaire européen a préféré prendre les devants avant qu'on ne songe à lui mettre un nouveau coup tordu sur le dos.

Quatre djihadistes belges concernés par les expulsions turques

Quatre ressortissants belges sont concernés jusqu'à présent par la décision de la Turquie d'expulser les djihadistes étrangers qui sont détenus sur son territoire, a indiqué mardi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, en réponse à des questions en commission des Relations extérieures de la Chambre.

Le roi Philippe commémore l'Armistice à Bruxelles

Le roi Philippe a commémoré lundi, devant la Colonne du Congrès à Bruxelles, le 101e anniversaire de l'Armistice de la Première Guerre mondiale. A cette occasion, il a rendu hommage aux victimes des deux Guerres mondiales ainsi qu'aux soldats belges morts dans des opérations de maintien de la paix depuis 1945. Le souverain a aussi déposé une gerbe de fleurs devant la tombe du Soldat inconnu.

Fédéral: Paul Magnette et Bart De Wever consultés par le Palais

Le roi Philippe, qui a brièvement reçu lundi après-midi les préformateurs Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA), rencontrait en fin de journée le président du Parti socialiste Paul Magnette, avant de recevoir celui des nationalistes flamands, Bart De Wever, à 18h30.

Le pouvoir selon Sophie Wilmès

Jamais le pouvoir n'a été aussi diffus et horizontal en Belgique, confie au Vif/L'Express la première Première ministre de notre histoire. Seule une conscience de cette complexité permet de diriger. En intégrant l'influence croissante des citoyens.

Promotions pour Bacquelaine et De Wolf ?

Après la nomination de Sophie Wilmès au Seize et l'arrivée de David Clarinval au Budget, le casting du MR au fédéral va encore changer d'ici au 1er décembre afin de remplacer Didier Reynders, en partance pour la Commission européenne.

Le gouvernement maintient un maximum de 550 militaires en rue jusque début décembre

Le conseil des ministres a décidé vendredi de maintenir jusque début décembre à 550 le nombre maximal de militaires déployés dans les grandes villes belges dans le cadre de l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, a annoncé le gouvernement, en dépit du souhait de la hiérarchie militaire de voir cet effort se réduire.

Brexit : Didier Reynders évoque la possibilité d'un accord aujourd'hui encore

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a évoqué mardi la possibilité d'un accord ce soir encore sur le Brexit, tout en insistant sur les difficultés persistantes, à la suite d'un point de la situation dressé par le négociateur de l'UE Michel Barnier devant les ministres chargés des Affaires européennes, à Luxembourg.

Combien de temps la Belgique restera-t-elle complice des crimes des multinationales?

Les trois Régions de Belgique (Wallonie, Bruxelles et Flandre) disposent désormais chacune de gouvernements et de feuilles de route pour les cinq prochaines années, appelées "Déclarations de politique régionales". Ces accords de gouvernements régionaux, qui constituent le cadre politique de leurs prochaines actions, soutiennent fermement la création de règles internationales pour encadrer les activités des multinationales et ainsi mettre fin à leur impunité.