Tout sur Diable Rouges

Si les supporteurs de l'équipe nationale exultent après la victoire des Diables Rouges sur la Russie, la presse étrangère se montre tout sauf tendre à leur égard. Ainsi, le quotidien britannique The Telegraph traite les joueurs de poneys par effet de contraste avec leur surnom "The dark horses".