Tout sur Désastres et accidents

La SNCB ne pense pas que le conducteur du train L a franchi un feu rouge, ont affirmé mercredi matin les avocats de la compagnie de chemin de fer belge devant le tribunal de police de Bruxelles. La SNCB, Infrabel et un conducteur de train sont prévenus pour avoir commis des fautes ayant conduit à la catastrophe ferroviaire de Buizingen, survenue le 15 février 2010.

Le procès de la catastrophe ferroviaire de Buizingen entame sa phase finale ce lundi matin. Six mois après l'audition des experts, les avocats vont prendre la parole pour leurs demandes devant le tribunal de police de Bruxelles, siégeant spécialement dans la salle des audiences solennelles de la cour d'appel de Bruxelles. La SNCB, Infrabel et un conducteur de train sont poursuivis pour d'éventuelles responsabilités dans cet accident qui a causé la mort de 19 personnes, le 15 février 2010.

Les secouristes continuaient mercredi de fouiller dans un froid glacial les décombres d'un immeuble d'habitation dans l'Oural russe qui s'est partiellement effondré deux jours plus tôt à la suite d'une explosion due au gaz, faisant au moins 21 morts.