Tout sur dépression

Que dire aux jeunes pour qui les catastrophes climatiques annoncées sont une source de souffrances psychologiques? " Ne cédez pas au fatalisme et à la dépression, mais offrez-leur des perspectives d'avenir auxquelles ils peuvent eux-mêmes contribuer. "

La vie après le coronavirus s'annonce pour beaucoup emplie d'enjeux et d'incertitudes. Après ces 18 mois de crise, conservons-nous encore suffisamment d'énergie mentale pour y faire face?

Alexandre Heeren, professeur à l'Institut de recherche en sciences psychologiques de l'UCLouvain et chercheur qualifié au FNRS, revient pour LeVif.be sur l'impact psychologique, dévastateur pour certains, du confinement. Il donne des conseils pour mieux vivre cette période inédite qui se répète et perdure.

Un jeune sur cinq a présenté une symptomatologie de dépression pendant le confinement, met en lumière une enquête en ligne menée auprès des 12-18 ans en Fédération Wallonie-Bruxelles par la professeure de psychologie à l'ULiège, Fabienne Glowacz, et son équipe, citée dans Le Soir mercredi. Huit jeunes sur dix interrogés présentent un niveau d'anxiété plus élevé que la norme.

Températures plus froides, intempéries, moins d'ensoleillement,... Pour beaucoup, l'hiver est la période la plus maussade de l'année. Certains lient cette humeur générale à ce qu'on appelle la " dépression hivernale ". Mais selon des chercheurs américains, la dépression saisonnière pourrait n'être qu'un mythe.

Chaque année, vers la fin du mois de janvier, nous sommes confrontés à "la journée la plus déprimante de l'année", soit le "Blue Monday". On vous explique pourquoi, mais aussi 8 astuces pour garder le moral malgré tout.

Si la dépression fait évidemment avant tout souffrir la personne qui en est atteinte, l'entourage aussi risque parfois d'écoper. Comment apporter au patient son aide et son soutien ? Quelles sont les choses à dire ou au contraire à éviter ?