Tout sur démographie

Bien que la population augmente plus rapidement que prévu et qu'il y aura 9,7 milliards de personnes sur la planète d'ici 2050, il y a aussi des pays qui se "vident". Ces pays voient leur population diminuer à cause de l'émigration ou de l'équilibre négatif naissances-décès. Les chiffres publiés par le Forum économique mondial datent de 2013-2014.

Le Royaume-Uni sera le pays le plus peuplé d'Europe en 2060, dépassant l'Allemagne touchée par une forte dénatalité, indique un rapport publié mardi par la Commission européenne sur le vieillissement de la population en Europe.

Avec 1.163.486 habitants au 1er janvier 2014, la Région bruxelloise a connu une croissance démographique soutenue depuis les années 2000. Cette croissance a toutefois été moins importante en 2013 que lors des années précédentes, ressort-il du dernier baromètre démographique de la Région-capitale établi par l'Institut bruxellois de statistique et d'analyse.

La population en Belgique continuera à croître dans le prochain demi-siècle, mais à un rythme revu à la baisse, selon une actualisation publiée vendredi des "perspectives de population" du Bureau fédéral du Plan et la Direction générale Statistique et Information économique.

Notre planète a franchi la barre des 7 milliards d'habitants cette nuit. En 2050, nous serons 9 milliards, peut-être 10. Voici en images, les enjeux de la question démographique à l'échelle de la planète.

Notre pays compte pour la première fois de son histoire onze millions d'habitants, selon des chiffres du Registre national rapportés vendredi par les journaux Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. On dénombre en effet depuis fin mars 11.007.020 habitants dans le Royaume.

Au 31 décembre 2010, Bruxelles comptait 1.125.728 habitants. En un an, le gain de population a été de 21.172 habitants, d'après les chiffres du Registre national, rapporte vendredi "Le Soir" dans son édition bruxelloise.

La Belgique a compté plus de naissances en 2010 que de décès, ce qui a contribué à faire augmenter la population de 94.000 habitants. Les communes les plus jeunes sont bruxelloises, les plus âgées sont situées sur la Côte belge.

Deux démographes estiment que les Flamands ne constituent que 5,3% de la population totale de Bruxelles face à une majorité de francophones (66,5%) et d'étrangers issus de l'UE ou non (28,1%), lit-on dans La Libre Belgique vendredi. La tendance devrait se renforcer d'ici 2020 avec un départ de 12.000 Flamands.

En raison de la poussée démographique à Bruxelles, il manquera de nombreuses écoles d'ici quelques années, surtout dans les classes maternelles et primaires. Le ministre-président bruxellois Charles Picqué veut prendre le problème à bras-le-corps.