Tout sur Défense

Un plan concret et systématique de retrait progressif des militaires pour mettre fin à l'opération Vigilant Guardian : voilà ce que le député Tim Vandenput, de l'Open VLD, demande au gouvernement dans une proposition de résolution. "Les militaires offrent un faux sentiment de sécurité."

L'an passé, trois militaires belges par jour environ ont mis fin à leur carrière définitivement, ressort-il des chiffres que le député CD&V Hendrik Bogaert a obtenus, signalent Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg samedi.

Le F-35, l'avion de combat qui doit succéder au F16 au sein de l'armée belge, compte encore des centaines de manquements dont 13 jugés critiques, selon le dernier rapport des tests opérationnels et des évaluations menées par le ministère américain de la Défense. Le rapport est évoqué samedi dans De Standaard.

La Défense a recruté 2.111 personnes l'an dernier, un nombre plus élevé que celui des postes vacants ouverts, a annoncé mercredi le "patron" de l'armée, le général Marc Compernol, rappelant que le recrutement restait l'un des défis auxquels ce département est confronté, avec l'introduction de nouveaux équipements et le maintien d'un "produit opérationnel".

L'armée belge a pris livraison de neuf radars de surveillance - principalement terrestre, mais aussi aérienne - de type Squire Block II rachetés d'occasion aux Pays-Bas et destinés à remplacer des systèmes obsolètes au sein du bataillon Istar de Heverlee, près de Louvain, a-t-on appris jeudi de sources militaires.

Dix-huit blindés de l'armée belge ne sont toujours pas en mesure, 10 ans après leur achat, de tirer des munitions antichars. Ils ont été commandés équipés d'un canon bon pour l'industrie belge, mais moins pour la Défense, peut-on lire mercredi dans le journal De Morgen.

Le ministre de la Défense, Philippe Goffin, a admis mercredi des "retards" dans le programme de modernisation des véhicules blindés à roues Pandur en service au sein de la composante Terre de l'armée, les imputant à la "complexité" du programme et des contrats qui y sont liés.

Le ministre sortant des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders (MR), a transmis samedi après-midi la plupart de ses compétences à deux de ses successeurs, un nouvel arrivant, Philippe Goffin (MR), et un ministre déjà en fonction, Koen Geens (CD&V), mettant fin à plus de vingt ans de présence sans interruption au sein du gouvernement fédéral, sous six Premiers ministres différents.

Les composantes Terre et médicale de l'armée devraient commencer à recevoir dans deux ans 332 nouveaux véhicules blindés à roues - des CLV (pour "véhicules de commandement et de liaison") - pour remplacer les actuels LMV ("Light Multirole Vehicle") ou Lynx, mal aimés par les militaires, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Défense.

Ce n'est pas qu'on soupçonne Didier Reynders (MR) de tout. On dira simplement qu'on le suspecte souvent. Alors cette fois, le futur commissaire européen a préféré prendre les devants avant qu'on ne songe à lui mettre un nouveau coup tordu sur le dos.