Tout sur déchet

Selon des estimations "optimistes", près de 8 millions de déchets plastiques finissent chaque année dans les océans. Mais la réalité serait plus proche des 13 millions de tonnes. Une simulation de la Nasa montre l'étendue et les déplacements de ces monstrueuses îles de déchets.

La Grande barrière de corail risque de devenir une "décharge" si le gouvernement australien ne bannit pas complètement le déversement de déchets de dragage dans les eaux du parc marin inscrit au patrimoine de l'humanité, a prévenu lundi le Fond mondial pour la nature (WWF) dans un rapport.

L'argent n'a pas d'odeur. Même celui qui provient de la taxe sur les déchets ménagers. Des millions d'euros aboutissent par ce biais dans les caisses des communes wallonnes. Pas toujours avec la transparence requise. Une taxe prétexte ?

Le site internet moinsdedechets.wallonie.be et sa campagne de sensibilisation ont été lancés vendredi à Namur en présence du ministre wallon de l'Environnement, Philippe Henry. Si le recyclage et les filières de valorisation des déchets se sont développés, la quantité moyenne de déchets générés par un Wallon chaque année reste d'environ 560 kilos.

Il faut agir rapidement pour réduire le nombre des débris spatiaux tournant autour de la Terre, qui risquent de polluer certaines orbites dans quelques décennies, ont estimé des experts internationaux à l'issue d'une réunion en Allemagne ce jeudi.

La société américaine de médecine nucléaire Best Medical a abandonné, après sa faillite en mai dernier, des déchets radioactifs dans ses locaux de Fleurus. La sûreté de l'établissement où sont stockés les déchets est catastrophique, rapportent mardi Le Soir et De Standaard.

Une étude du Crioc s'est attardée sur les incivilités qui dérangent le plus. Premier constat, ce sont les impolitesses des autres qui nous agacent.

L'Office National des Déchets Radioactifs et des matières Fissiles (ONDRAF) consulte jusqu'au 6 septembre la population belge par rapport à son projet de plan de gestion des déchets radioactifs. Toutefois, le type de stockage aurait déjà été choisi, et c'est parmi 22 communes campinoises que l'ONDRAF devrait faire son choix, selon un communiqué de Greenpeace.