Tout sur Daniel Bacquelaine

Le Service Pensions a diffusé mercredi un film d'animation pour expliquer les principes de la nouvelle procédure de contrôle de la Garantie de revenus aux personnes âgées (Grapa), une assistance sociale pour les plus de 65 ans dont la pension ne suffit pas pour subsister. La vidéo fait suite à l'action de lundi organisée par la Ligue des Droits humains et plusieurs associations, qui dénoncent les restrictions de liberté que les nouveaux contrôles ont provoquées.

Le cabinet du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine a défendu lundi sa procédure de contrôle de la garantie de revenus aux personnes âgées (Grapa) devant une délégation, composée notamment de la Ligue des droits humains, qui la critiquent. Ce complément à la pension est octroyé aux personnes de plus de 65 ans qui n'ont pas assez de rentrées pour subsister.

La langue dans laquelle est introduite une demande de pension indique que Bruxelles est une ville très majoritairement francophone. De 93,09% de dossiers rédigés en français en 2016 on est passé à 93,47% en 2018. Pour les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise, le " score " francophone passe de 71,26% en 2016 à 73,74%, deux ans plus tard.

Le ministre fédéral des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) souhaite augmenter le montant maximal des pensions, rapportent mercredi les journaux L'Echo et De Tijd. Une proposition qui intervient alors que le Service fédéral des pensions publie les dernières estimations budgétaires du coût des retraites en Belgique.

L'ex-député libéral Richard Miller, dont on a appris qu'il est remplacé par Daniel Bacquelaine au poste d'administrateur délégué du Centre Jean Gol, devient désormais "conseiller" du jeune président de parti Georges-Louis Bouchez, "en charge des questions culturelles et interculturelles". Le Mouvement réformateur l'annonce mercredi.

C'est l'un des chantiers entrepris sous l'ex-gouvernement Michel qui a suscité le plus de tensions politiques et sociales. Les partis qui forment encore l'opposition veulent la détricoter. Quelle qu'elle soit finalement (et quand...), la future coalition fédérale devra reprendre le dossier. Mais où en est-on exactement ?

C'est l'un des chantiers entrepris sous l'ex-gouvernement Michel qui a suscité le plus de tensions politiques et sociales. Les partis qui forment encore l'opposition veulent la détricoter. Quelle qu'elle soit finalement (et quand...), la future coalition fédérale devra reprendre le dossier. Mais où en est-on exactement ?

La pension minimum garantie à 1.500 euros est un objectif de nombreux partis, qui l'ont brandi en argument de campagne avant les dernières élections. On pourrait s'en rapprocher plus vite que prévu, selon le cabinet du ministre des Pensions.

Après la nomination de Sophie Wilmès au Seize et l'arrivée de David Clarinval au Budget, le casting du MR au fédéral va encore changer d'ici au 1er décembre afin de remplacer Didier Reynders, en partance pour la Commission européenne.

À l'horizon 2024, cinq indexations feront monter la pension minimum garantie à 1.400 euros brut par mois. Un recours à l'enveloppe bien-être devrait suffire à atteindre un montant symbolique de 1.500 euros, écrit samedi L'Echo.

Les membres du MR sont invités à voter par correspondance dès ce lundi pour désigner le futur président de leur parti. Cinq candidats sont en lice pour succéder à Charles Michel: le ministre fédéral Denis Ducarme, le sénateur coopté Georges-Louis Bouchez, le député-bourgmestre de Crisnée, Philippe Goffin, la première échevine de Liège, Christine Defraigne, et enfin la députée bruxelloise Clémentine Barzin.

Le dossier Nethys illustre un "repli identitaire liégeois" qui est "hallucinant", affirme jeudi Jean-Pascal Labille dans les colonnes du Soir. Un état d'esprit "contre-productif alors que cette ville pourrait être un des moteurs les plus importants de la Wallonie", affirme le directeur des mutualités socialistes, appelant à un changement des mentalités: mettre de côté tous les ego.