Tout sur Damien Thiéry

La liste LB (LinkeBeek) a obtenu les 13 sièges du conseil communal de Linkebeek qui avaient été remis en jeu dimanche après la démission des conseillers communaux francophones. Cela "confirme que Damien Thiéry est le seul bourgmestre légitime de Linkebeek", a affirmé dimanche soir le président du MR.

Le bourgmestre de Linkebeek, le néerlandophone Eric De Bruycker, nommé par le gouvernement flamand contre l'avis de la majorité francophone de cette commune à facilités, n'a pas l'intention de démissionner lors du conseil communal extraordinaire convoqué lundi par la majorité, a affirmé dimanche le co-listier de M. De Bruycker.

La majorité francophone de Linkebeek a convoqué un conseil communal extraordinaire avec un seul point à l'ordre du jour lundi, la démission du bourgmestre Eric De Bruycker nommé bourgmestre par la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans bien qu'il appartienne à la liste d'opposition flamande Prolink.

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, a adressé ce mercredi une lettre au Premier ministre pour lui demander d'inscrire la question du mayorat de Linkebeek à l'ordre du jour du prochain comité de concertation, a-t-il annoncé mercredi à l'occasion de la séance plénière du Parlement de la Fédération.

Le président du MR Olivier Chastel a assuré lundi après-midi l'ex-bourgmestre de Linkebeek Damien Thiéry du soutien de l'entièreté du Mouvement réformateur dans le combat qu'il continue de mener pour la défense des intérêts des francophones de sa commune, un bras de fer qui l'oppose à la ministre flamande des Affaires Intérieures Liesbeth Homans.

Le conseiller communal de l'opposition linkebeekoise Eric De Bruycker a prêté serment lundi matin comme bourgmestre de Linkebeek, devant le gouverneur de la province du Brabant flamand, Lodewijk De Witte, en affirmant "vouloir résoudre" le problème qui se pose dans cette commune à facilités de la périphérie bruxelloise.

Le groupe de majorité francophone du conseil communal de Linkebeek a décidé lundi soir à l'unanimité de ne pas collaborer avec la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans, laquelle avait décidé il y a quelques jours de nommer d'autorité l'échevin Yves Ghequierre au maïorat de la commune à facilités privée de bourgmestre en titre depuis 2006.

La ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans, a mis mardi à exécution sa menace de dépêcher un commissaire de gouvernement dans la commune à facilités de Linkebeek (sud de Bruxelles), pour vérifier lors du prochain conseil communal si la présentation d'un candidat-bourgmestre a été valablement déposée.

Damien Thiéry, député MR, bourgmestre de Linkebeek et ex-FDF, qualifie son ancien président de parti d'extrémiste et dresse une couronne de lauriers au leader de la N-VA.

Le Conseil d'Etat réuni en assemblée générale a rejeté jeudi le pourvoi introduit par Damien Thiéry contre sa non-nomination comme bourgmestre de Linkebeek et confirmé, ce faisant, la décision de la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans.

Le gouvernement flamand, par la voix de sa ministre des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA), a décidé de ne pas nommer Damien Thiéry au poste de bourgmestre de Linkebeek, écrivent mardi La Libre Belgique et De Morgen. Cette décision sera officiellement notifiée très prochainement au député MR, qui est donc le seul bourgmestre des six communes à facilités de la périphérie bruxelloise à ne pas être nommé.

La perspective d'élections entraîne son lot de transfuges politiques. Pensons à François van Hoobrouck et Damien Thiéry respectivement passés du MR au FDF et du FDF au MR. Voici quelques transfuges qui ont fait beaucoup parler d'eux.