Tout sur Damas

Pour Antoine Mariotti, auteur de La Honte de l'Occident, les demi-mesures de soutien à l'opposition n'ont jamais contribué à changer le rapport de force, favorable à Bachar al-Assad.

Dix ans après le début du soulèvement, marqué par des massacres et des destructions inimaginables, le régime syrien est toujours en place. Parce qu'il a misé trop vite sur la chute d'Assad, l'Occident se trouve aujourd'hui dans une impasse politique.

En cause? Un voyage effectué par Georges Dallemagne (CDH). En décembre dernier, le député s'était rendu en mission privée à Qamishli, dans le Kurdistan syrien, en passant par l'Irak et un poste-frontière tenu par les Kurdes.

Les étapes-clés de la guerre en Syrie, où ont lieu dimanche des élections législatives. Le conflit a impliqué de multiples acteurs régionaux et internationaux et fait depuis 2011 plus de 380.000 morts et des millions de réfugiés et déplacés.

Plusieurs voix y compris au niveau officiel ont plaidé récemment en Europe pour renouer avec Assad maintenant qu'après huit ans d'un confit terrible le dirigeant syrien apparaît comme le vainqueur incontestable de la guerre avec l'aide de la Russie.